Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Acclamé par les congressistes, Nabil Benabdallah est assuré de sa réélection,

Le PPS renouvelle ses statuts et ses instances




Acclamé par les congressistes, Nabil Benabdallah est assuré de sa réélection,
Le repos du guerrier militant peut attendre. Des nuits blanches, des litres de cafés et des centaines de mégots de cigarettes. A Bouznika, les 2137 congressistes du PPS n’ont pas beaucoup dormi depuis vendredi soir. Les enjeux du 9ème congrès du parti fondé par Ali Yata sont dans toutes les têtes. Cette formation politique a convoqué son instance suprême à mi-mandat d’une expérience gouvernementale étrange à laquelle elle participe donnant à voir un mariage contre nature entre islamistes du PJD et anciens communistes du PPS.
Et si l’adoption ou pas d’un communiqué politique final peut être un indicateur de succès ou pas d’un congrès de parti, celui du PPS a été adopté à l’unanimité, ce lundi 2  juin, enregistrant  à peine 3 voix contre et 5 abstentions.
Autre indicateur d’une mobilisation annoncée, les 1600 candidatures au comité central. L’opération a pris plus de temps que prévu, suscitant  par moments la nervosité des militants.  «75% des congressistes ont déposé leur candidature pour être membres du comité central qui compte environ 1020 places!», fait remarquer fièrement un membre sortant de cette instance qui fait figure de parlement de cette formation politique. En fin de matinée de ce lundi, lecture devait être donnée des nouveaux membres du comité central.  Ceux du conseil de la présidence ont été dévoilés. Ismaïl Alaoui, le président sortant de cette instance honorifique, rempile pour un deuxième mandat grâce aux acclamations des congressistes.  On y retrouve aussi  Taïeb Chkili, Benzakour, Rahal Zakraoui ou encore Kacem Laghzoui.
Les congressistes ne pouvaient pas faire l’économie d’une lecture de la participation gouvernementale de ce parti aux destinées duquel préside Nabil Benabdallah . L’exercice a été effectué. Et dans la soirée du vendredi 30 mai, le rapport du document politique et de la stratégie d’action du PPS était adopté à la quasi unanimité, enregistrant à peine 8 contre et 6 abstentions.  La plateforme économique, sociale, culturelle et environnementale a connu la même adhésion des militants et une adoption presque unanime (6 voix contre et 3 abstentions).  
 
Ismail Alaoui, président 
for ever
Gardienne de la légalité de ce 9ème congrès, la commission  en charge des mandats a elle aussi réussi le test de passage ce même vendredi  soir.  Son rapport a été adopté avec le même élan d’unanimité (4 contre et aucune abstention).
Même succès pour la commission des statuts qui a  présenté son rapport lundi 2 juin en plénière (3 contre et 2 abstentions).  Des statuts revisités et témoignant d’un parti qui veut changer, mieux s’organiser, être mieux ancré. Désormais le secrétaire général du PPS ne pourra remplir que deux mandats. Et pour faire acte de candidature au secrétariat général du parti, tout militant devrait avoir deux mandats au bureau politique.  Autre nouveauté dans les statuts, le comité central va se doter de bureaux de coordination qui se composent de présidents des commissions thématiques du PPS. 
Reste enfin le moment fort du 9ème congrès du PPS, l’élection de celui ou celle qui sera le prochain secrétaire général du parti. Deux candidats en lice, M’hamed Grine et Saïd Saadi, ont d’ores et déjà rendu public un communiqué pour annoncer leur retrait de la course, invoquant des irrégularités électorales avant même que l’opération d’élection du leader n’ait encore commencé. 
Aux toutes premières heures de l’après-midi, les nouveaux membres du comité central devront élire le prochain SG du PPS. Depuis que les congressistes l’ont acclamé à l’ouverture du congrès vendredi, Nabil Benabdallah est assuré d’être porté à la tête de sa famille politique pour un second et dernier mandat. 

Narjis Rerhaye
Mardi 3 Juin 2014

Lu 639 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs