Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Accessibilité des personnes handicapées : Mawazine, le festival à visage humain




Accessibilité des personnes handicapées : Mawazine, le festival à visage humain
Souvent, l’accès à la culture reste réservé aux catégories sociales les plus favorisées. Visiter un musée ou une exposition, aller au théâtre, participer à des festivals, ces activités sont la plupart du temps l’apanage de ces catégories de la population.
Dans une société marquée par les inégalités, voire les fractures sociales, la culture peut constituer l’une des réponses à leur apporter, par les valeurs communes qu’elle véhicule.
La culture peut être considérée aujourd’hui comme un facteur de cohésion sociale qui donne un sens à l’histoire et aux spécificités des individus.
La culture comme «ciment social» peut ainsi établir les bases communes pour construire la société d’aujourd’hui et de demain.
Pendant une semaine (du 18 au 26 mai), la ville de Rabat a vibré aux rythmes des musiques du monde. Le Festival Mawazine a permis à tous les Marocains, toutes catégories confondues, de se rencontrer autour de la musique, de l’art et de la diversité : un véritable enchantement par la musique.
Des artistes de renom y ont participé tels LMFAO, PitBull ,Gloria Gaynor, Cheb Khaled, Jimmy Cliff, Scorpions, Mariah Carey, Fadel Chaker, Wael Kfoury, Naïma Samih…
Le Festival Mawazine de cette année, comme ceux des années précédentes, fut une véritable réussite tant sur le plan artistique que du point de vue organisationnel.
L’une des nouveautés, et c’est une première au Maroc, qui mérite d’être soulignée, est la mise en place, notamment sur la scène de l’OLM, des services personnalisés pour les personnes en situation de handicap : rampes d’accès, podium surélevé, engagement de personnel bénévole chargé de l’accueil, parking réservé, toilettes adaptées, gratuité de l’accompagnateur…
Cette heureuse initiative, qui a fait le bonheur de nombreuses personnes handicapées et de quelques femmes enceintes, a permis au festival de franchir un nouveau palier et de grandir humainement. Il s’est hissé, de ce fait, au niveau des standards internationaux.
 A ce propos, il est important de rappeler que les législations de nombreux pays favorisent l’accès de tous à la culture et plus particulièrement pour les personnes à mobilité réduite. La Déclaration universelle des droits de l’Homme (10 décembre 1948) stipule dans son article 27 que «toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent».
Dans le même sens, la Déclaration des droits des personnes handicapées, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies en 1975, déclare dans son article 9 que « la personne handicapée a le droit (…) de participer à toutes les activités sociales, créatives ou  récréatives ». En 1993, une résolution est adoptée qui oblige les Etats à faire en sorte que les personnes handicapées soient intégrées dans les activités culturelles et puissent y participer en toute légalité. Au Maroc, c’est désormais un droit constitutionnel puisque, dans son article 34, la nouvelle Constitution fait obligation aux pouvoirs publics d’élaborer et de mettre en œuvre des politiques de réhabilitation des personnes en situation de handicap et de garantir leurs droits. L’Etat est donc appelé à remplir ses obligations conventionnelles et constitutionnelles en concertation aves les associations des personnes à mobilité réduite. En tant que symbole de l’ouverture culturelle de notre pays, le Festival Mawazine peut constituer un très bon argument marketing, comme l’ont souligné de nombreux médias nationaux et étrangers. Son initiative en direction des personnes handicapées a renforcé sa dimension humaine et sociale.
Il s’agit notamment de faire plus en matière de communication car l’information est capitale à ce niveau.
Si les personnes handicapées fréquentent peu les manifestations et les rencontres culturelles, c’est essentiellement parce qu’elles ne savent pas si elles pourront y être bien accueillies (accessibilité, prestations spécifiques).
Un effort d’information à ce sujet serait fortement apprécié et aurait des retombées positives en termes de participation de cette catégorie de la population aux activités culturelles.
Un partenariat avec le ministère du Tourisme pourrait s’avérer utile pour la promotion du Festival à l’international, autour du label de l’accessibilité des sites, en fonction de quatre types de handicaps : moteur, visuel, auditif et mental. La collaboration avec le ministère du Tourisme aura pour objet d’inciter les établissements culturels à accéder à la labellisation tourisme & handicap.
L’accès à la culture des personnes handicapées s’inscrit de plus en plus dans une dynamique globale d’intégration à la vie de la cité,  comme aller à l’école, avoir un logement ou s’insérer professionnellement. Les manifestations culturelles et les événements artistiques favorisent les échanges entre les personnes  valides et moins valides qui se côtoient au quotidien sans vraiment se rencontrer. Ils offrent ainsi une occasion de faire changer les regards.
Le premier besoin essentiel des personnes handicapées est l’accessibilité des lieux, sans laquelle de nombreuses personnes sont privées d’une participation salutaire aux activités culturelles du pays. L’initiative prise cette année par le Festival Mawazine devrait inciter notre pays à mener une réflexion sérieuse sur les enjeux d’une prise en compte de l’accessibilité des bâtiments et des sites des manifestations culturelles.
Aujourd’hui, le Festival Mawazine a franchi le pas et nous espérons que tous les évènements culturels organisés au Maroc pourront suivre son exemple.
Grandir humainement c’est possible, il suffit juste de le vouloir.

PAR My Ali Serghouchni (Universitaire)
Mercredi 6 Juin 2012

Lu 672 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs