Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Accès des femmes aux postes de responsabilité politique

Participation marocaine à une conférence à Copenhague




Accès des femmes aux postes de responsabilité politique
L'accès des femmes à la vie politique, les obstacles à la pleine représentation et à la parité, la violence politique contre les femmes. Ces thématiques et bien d’autres sont au centre d'une conférence ouverte, mercredi, à Copenhague avec la participation de politiques et de membres de la société civile de plusieurs pays, dont le Maroc.
Sous le thème "100 ans de participation féminine en politique au Danemark", les initiateurs de la rencontre disent vouloir faire le bilan de l'approche danoise depuis le premier vote des femmes en 1915 et favoriser l'interaction et l'échange avec d'autres expériences d'Afrique et d'Asie, rapporte la MAP.
D'après un communiqué des organisateurs, l'expérience marocaine sera mise en exergue à travers des contributions notamment  de Latifa Bouchoua de la Fédération de la Ligue démocratique des droits des femmes, d'Amina Maelainine, députée du Parti de la justice et du développement (PJD) et d’Asma Chaabi, ancienne maire d'Essaouira et présidente du Forum international des femmes.
En dépit des avancées positives au niveau mondial, nombre de défis et d'obstacles d'ordre légal, social et économique entravent l'accès des femmes aux positions de responsabilité politique et à une représentation sur un même pied d'égalité avec l'homme, notent les initiateurs de la conférence, le Centre danois d'information sur le genre et l'Institut danois pour les partis et la démocratie.
Souvent qualifié de modèle en matière d'égalité des sexes, le Danemark est l'un des premiers pays au monde à accorder aux femmes les pleins droits politiques. La première femme au gouvernement a été désignée en 1924, une décennie après l'accès au vote.
Il a fallu néanmoins attendre jusqu'en 2011 pour voir la présidente du parti social-démocrate, Helle Thorning-shmidt devenir la première femme chef du gouvernement, laquelle remettra son mandat en jeu lors des législatives prévues le 18 juin courant.
Mme Throning-Shmidt a récemment émis l'espoir de voir augmenter le nombre de femmes au Parlement, estimant que le pourcentage actuel (39 %) montre que les Danoises ont encore du chemin à faire sur la voie d'une pleine parité en politique. 

Jeudi 4 Juin 2015

Lu 879 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs