Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Accélération des démarches techniques destinées à opérationnaliser l’union de la gauche

Création d’un secrétariat tripartite et réunion des bureaux politiques de l’USFP, du PT et du PS




Accélération des démarches techniques destinées à opérationnaliser l’union de la gauche
Les dirigeants des trois partis du Mouvement ittihadi, en l’occurrence, Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, Abdelkrim Benatik, secrétaire général du Parti travailliste, et Ahmed Laraki, secrétaire général adjoint du Parti socialiste, ont eu, hier,  une nouvelle occasion de s’adresser aux journalistes pour donner plus de précisions et d’informations sur les objectifs, les finalités, ainsi que les démarches entreprises en vue de mettre sur les rails le processus d’intégration commun initié à la fin du mois écoulé.
Le Premier secrétaire de l’USFP a ouvert le débat en faisant une mise au point essentielle pour dissiper tout amalgame et mettre un terme à toutes les interprétations erronées de cette initiative : celle-ci n’est dirigée contre personne. «Notre objectif est de créer un front de gauche», a-t-il précisé lors du Forum de l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) organisé au siège de cette dernière à Rabat.
Quant à la réaction des autres partis de gauche envers ce processus, notamment le Parti de l’avant-garde démocratique socialiste (PADS) et le Parti socialiste unifié (PSU), Driss Lachgar a confirmé que si les leaders de ces partis ont avancé d’autres idées à propos de l’unité de la gauche, cela ne signifie pas qu’ils sont opposés à cette initiative. Le dirigeant ittihadi s’est dit prêt à tout débat et ouvert à toutes les propositions émanant de ces partis en vue de réaliser «le rêve» du grand parti de gauche.
Et ce qui laisse Driss Lachgar résolument optimiste et confiant en l’avenir, c’est que les relations entre l’USFP et les autres partis de gauche sont plus profondes. Il a rappelé les luttes communes de l’USFP et du Congrès national ittihadi lors de la Marche de la dignité organisée l’année dernière à Casablanca et celle de cette année à Rabat et les relations de l’USFP et du PADS initiées dans le cadre des luttes communes sur le front des droits de l’Homme.
«Nous n’avons aucun complexe. Nous sommes ouverts à toutes les propositions», a-t-il déclaré en guise de message adressé à tous les partis de gauche, selon lequel l’USFP reste ouvert à toutes les formules qu’ils proposeront pour réaliser l’unité des partis démocratiques de gauche.
Quant au Parti du progrès et du socialisme (PPS), parti de gauche qui participe à la coalition gouvernementale, Driss Lachgar a confirmé qu’il partage avec l’USFP le même référentiel, les mêmes valeurs universelles de liberté, de justice… et quelques étapes de luttes communes, mais après 2011 chaque parti a fait sa propre évaluation de la situation politique. L’USFP a opté pour l’opposition et le PPS a choisi de faire partie d’un «cadre conservateur», mais a-t-il précisé, «nous respectons sa décision». Pour cette raison, Driss Lachgar a évité d’ouvrir le dialogue avec ce parti pour ne pas semer la confusion dans le champ politique et ne pas tromper l’opinion publique. «Nous faisons la politique en respectant l’éthique», a-t-il précisé.  Et pour cette même raison, l’USFP s’est interdit d’ouvrir le dialogue avec le parti de l’Istiqlal (PI), même si les analyses des deux partis s’accordent sur la situation politique. Mais étant que le PI participe actuellement à la coalition gouvernementale, il serait difficile, éthiquement parlant, de coordonner des actions politiques communes.
De son côté, Abdelkrim Benatik a mis en relief le fait que l’initiative d’unifier les partis du Mouvement ittihadi ne date pas d’aujourd’hui. «Nous n’avons jamais prétendu que nous sommes un mouvement de rénovation. Nous nous sommes retirés d’un cadre organisationnel et nous en avons constitué un autre (il s’agit en l’occurrence du Parti travailliste), mais nous n’avons jamais rompu avec l’USFP». Il a rappelé dans ce sens la réunion historique du Conseil national de son parti tenue en 2009 à Bouznika et à laquelle des dirigeants de l’USFP ont pris part, et qui avait largement débattu de la question de l’unité du Mouvement ittihadi. Mais ce projet est resté en stand-by jusqu’à l’élection de la nouvelle direction de l’USFP qui a pris son initiative actuelle «avec une nouvelle mentalité», et «un esprit ouvert».
Pour sa part, Ahmed Laraki a évoqué les démarches techniques pour opérationnaliser la décision d’unifier les trois partis politiques. Pour ce faire, un secrétariat tripartite a été formé et une réunion des bureaux politiques des trois partis a été tenue lundi.
Le secrétaire général adjoint du PS a confirmé que son parti organisera un conseil national au cours de ce mois pour débattre de cette initiative, et un congrès national sera tenu dans ce sens en juillet. Idem pour le Parti travailliste qui tiendra son congrès national extraordinaire le même mois afin de trancher cette question.
D’autres sujets ont été abordés lors de ce Forum de la MAP. Notamment la décision de la CGEM de boycotter la rencontre économique Maroc-Turquie. «Ce qui s’est passé est extrêmement grave», a martelé Abdelkrim Benatik à ce propos en précisant que c’est pour la première fois dans l’histoire du Maroc, qu’un gouvernement exclut la CGEM de  la préparation d’une telle rencontre et crée une autre association de substitution. Ahmed Iraki a enfoncé davantage le clou en affirmant que le gouvernement actuel a l’intention de marginaliser toutes les organisations qui ne partagent pas les mêmes valeurs que lui.

Mourad Tabet
Mercredi 5 Juin 2013

Lu 857 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs