Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abderrahmane El Youssoufi appelle à mettre la question culturelle en tête des préoccupations


L’ancien Premier ministre visite la rétrospective Alberto Giacometti



L'ancien Premier ministre Abderrahmane El Youssoufi a appelé, mardi à Rabat, à ériger la question culturelle «à la tête des préoccupations» à tous les niveaux.
Dans une déclaration à la MAP, en marge de sa visite à l’exposition rétrospective d’Alberto Giacometti au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, M. El Youssoufi a affirmé que ce musée «est le fruit des résultats sur lesquels nous avons travaillé au moment de la formation du gouvernement que je présidais».
«Notre attention a porté en premier lieu sur l’aide aux ingénieurs et ministres afin que tout un chacun, selon sa position, puisse jouer son rôle dans la valorisation de la chose culturelle», a ajouté le Premier ministre du gouvernement d’alternance (1998-2002), réaffirmant «le besoin du Maroc pour la culture».
«Nous essayons d’agir ensemble pour que les Marocains visitent les musées et se cultivent eux et leurs familles», a-t-il fait noter, appelant les intellectuels et hommes de médias «à jouer leur rôle dans l’encouragement des potentialités des différentes catégories sociales afin de faire de la culture la première source d’intérêt».
M. El Youssoufi a également salué l’initiative de la Fondation nationale des musées d’ouvrir gratuitement tous les vendredis les portes des musées au public dans les différentes villes du Royaume.
De son côté, le président de la Fondation nationale des musées, Mehdi Qotbi, a indiqué dans une déclaration similaire, que «S.M le Roi Mohammed VI a montré la voie en honorant des personnalités qui servent le pays sur les plans artistique, scientifique et politique et parmi lesquelles Abderrahmane El Youssoufi, qui est une grande figure du mouvement national et un homme d’Etat qui a marqué l’histoire de notre pays».
«Nous sommes très heureux que M. El Youssoufi ait pris le temps de découvrir cette belle rétrospective de Giacometti et être parmi les 20.000 Marocains qui sont venus depuis son ouverture», a ajouté M. Qotbi, faisant observer que cette visite «marque aussi son soutien au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain qui a été voulu et bâti par SM le Roi et aussi à l’art et à la culture comme moyens de lutte contre l’ignorance, l’obscurantisme et pour le dialogue et l’acceptation de nos différences».
Cette visite traduit également l’engagement de M. El Youssoufi, en tant qu’homme d’État au service de la culture et «son soutien pour ce beau projet que le Souverain a voulu pour le pays», selon M. Qotbi.
Cette rétrospective, organisée sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI du 20 avril au 4 septembre prochain, constitue l'occasion de découvrir le parcours professionnel et le style singulier d’Alberto Giacometti (1901-1966).
L’exposition se tient à la salle d’exposition «Farid Belkahia» selon un parcours chronologique qui met en avant les principaux thèmes de la réflexion de l'artiste de Stampa à Paris (de la sculpture traditionnelle aux avant-gardes parisiennes) jusqu’aux œuvres de maturité en passant par l’Afrique dans l’œuvre de Giacometti.
Coproduction de la Fondation nationale des musées et de la Fondation Giacometti, cette exposition permet de réunir plus de 100 œuvres majeures de l'artiste, provenant des riches collections de la Fondation, tout en offrant l'opportunité de suivre la carrière de l'un des plus grands maitres de l'art du XXème siècle.
Cette exposition présente, suivant un itinéraire chronologique et thématique, les différents aspects de la production artistique de Giacometti, en abordant les principaux thèmes de la réflexion créative de l'artiste, à travers 46 sculptures, 19 peintures et 30 dessins, ainsi que des objets d'art décoratif et une riche documentation photographique. 
Elle met l'accent également sur l'influence capitale pour Giacometti de sa rencontre avec les arts d'Afrique et les antiquités égyptiennes vues au palais du Trocadéro, au Musée du Louvre et sur les revues d'art de l'époque.

Libé
Jeudi 4 Août 2016

Lu 895 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs