Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abderrahmane Azzouzi devant l’OIT : “La non application du Code du travail par certaines entreprises est inquiétante”




Le secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT), Abderrahmane Azzouzi, a présidé la délégation marocaine  qui a pris part à la 100ème session de la Conférence internationale du travail de l’OIT qui s’est tenue du 1er au 17 juin 2011 à Genève.
Au cours de cette session, organisée cette année sous le thème “Construire l’avenir, grâce à un travail décent”, Abderrahmane Azzouzi a prononcé vendredi 10 juin un discours dans lequel il a exposé les positions des syndicats marocains à propos des principales questions intéressant le monde du travail tant au niveau national qu’international. La délégation marocaine était composée, outre la FDT de la CDT, l’UGTM et l’UMT.
La 100ème CIT rassemble quelque 4000 délégués représentant les gouvernements ainsi que les organisations des employeurs et des travailleurs venant des 183 Etats membres.
Pour sa part, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale a exposé, mardi devant la Conférence internationale du Travail, les acquis démocratiques et sociaux du Maroc et les perspectives de leur consolidation.
Intervenant lors du Segment du Haut niveau de cette rencontre, il  a mis en relief, les progrès accomplis dans le Royaume en matière de réalisation de la justice sociale, de la sécurité sociale, de la santé et de la sécurité professionnelle, de l’approche Genre, du travail décent, de la lutte contre la discrimination et du dialogue social.
Le diplomate marocain a assuré que les acquis démocratiques et sociaux accumulés par le Maroc vont se renforcer, en vue de gérer les questions du développement, de la participation et de promotion des droits de l’Homme, à la faveur du discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI, le 9 mars dernier, annonçant une profonde révision de la constitution.
Cette révision, a expliqué M. Hilale, tend à consolider la diversité de l’identité marocaine, à renforcer les institutions constitutionnelles, à élargir les libertés individuelles et collectives et à consolider les droits de l’Homme dans leur portée politique, économique, sociale de développement, culturelle et environnementale et à consacrer le principe de séparation des pouvoirs et renforcer les mécanismes de moralisation de la vie publique.



“Monsieur le président de la 100ème Conférence internationale du travail, Mesdames et Messieurs les délégués travailleurs ,gouvernements, employeurs et de leurs assistants,
Au nom de la Fédération démocratique du travail et de la délégation des travailleurs marocains, je suis heureux de vous féliciter pour la confiance placée en vous et vous souhaite plein succès dans votre mission.
Nous notons également, le bon travail accompli par l'OIT depuis la session passée, et nous apprécions l'important rapport du directeur général présenté à cette session, reflétant l'ampleur des défis à relever par les partenaires sociaux à travers le monde pour la réalisation effective du droit à l'égalité dans l'emploi.
Le rapport relate dans les détails tous les aspects de l'inégalité dans l'emploi. Ce phénomène aggravé par les répercussions de la crise économique mondiale résultant de la mondialisation économique néolibérale avec ses effets négatifs, particulièrement sur les pays du Sud. En plus de la discrimination entre les sexes, la  ségrégation due à la religion, la croyance, la race ou la nationalité, a nettement augmenté. Nous rappelons ici les souffrances des travailleurs migrants.
Nous apprécions le projet de plan de travail proposé à notre sommet, et nous en appelons au soutien accru des pays du Sud, ceux du continent Africain, en particulier.
Monsieur le président de la 100ème Conférence internationale du travail, Mesdames et Messieurs,
Le mouvement syndical marocain a été depuis des décennies et demeure encore,  à l’avant-garde des luttes pour la démocratisation de l'État et la société et pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des classes laborieuses marocaines. A l’instar de la dynamique que connaît dernièrement la région arabe revendiquant le changement démocratique, dans notre pays, nous assistons à une reprise de conscience croissante chez nos jeunes qui mènent des manifestations pacifiques, responsables et organisées visant, entre autres, l’accélération de la cadence et du rythme des réformes à tous les niveaux.
Le discours Royal du 9 mars constitue une réponse positive aux revendications des forces  vives au Maroc, car il a arrêté les principes et les piliers qualitatifs sur la base desquels sera menée la refonte totale  de la Constitution.
Les Centrales syndicales présentatives ont formulé leurs avis à ce sujet, et nous avons toutes les raisons d'être optimistes et espérer que cela conduira, après le débat public instauré, à l'adoption d'une Constitution démocratique garantissant tous les droits sociaux notamment, les libertés fondamentales et la supériorité des conventions et accords internationaux y afférents, sur les lois nationales. Sans oublier la mise en place des mécanismes et des institutions de contrôle visant à combattre tous les types de corruption, l’instauration de la justice sociale. Et que cela soit accompagné de réformes politiques, économiques et sociales à même de mettre le Maroc sur la voie d’intégrer le club des nations démocratiques.
Monsieur le président de la 100ème Conférence internationale du travail
Mesdames et Messieurs
Le dialogue social entre le gouvernement marocain, les employeurs et les syndicats a abouti à la signature d’un accord le 26 avril 2011. Celui-ci  prévoit l'augmentation des salaires des fonctionnaires, du salaire minimum et des  pensions minimales, en plus de la mise en œuvre des accords sectoriels.
L’accord souligne l'engagement du gouvernement à ratifier un certain nombre de conventions de l'OIT, en particulier la Convention n°87 sur la liberté syndicale.
Toutefois, la faiblesse que nous enregistrons dans le domaine de la négociation collective dans le secteur privé, et la non-application rigoureuse des termes du Code du travail par certaines entreprises restent deux sujets inquiétants.
Malgré les limites d'un tel accord, nous croyons qu’il a contribué à créer de nouvelles conditions de confiance mutuelle et nous espérons que les partenaires sociaux pourront s’activer à en accélérer la mise en œuvre par la création de mécanismes appropriés et efficaces pour ce faire.
Monsieur le président de la 100ème Conférence internationale du travail, Mesdames et Messieurs
La situation sociale dans les territoires arabes occupés s'aggrave en raison de la politique israélienne envers les travailleurs et travailleuses palestiniens, en raison des actes de répression, de destruction, et de colonisation exercés par la puissance occupante. Nous réitérons donc notre appel à la communauté internationale pour soutenir le peuple palestinien désarmé, en vue d’établir son Etat indépendant avec Jérusalem comme capitale.
Il convient également de rendre hommage aux révolutions pacifiques des peuples arabes qui aspirent à la liberté, la démocratie, la dignité et le droit à la vie décente.
Enfin en tant que travailleurs marocains, nous  souhaitons que les délibérations de cette session puissent déboucher sur des recommandations et des conventions contribuant à la réforme des conditions sociales, et conduisant à de nouvelles relations rééquilibrées dans le monde du travail.
Merci pour votre attention.
Délégué des travailleurs du Maroc”

Libé
Mercredi 15 Juin 2011

Lu 173 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs