Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abderrahim Taleb : Je suis au Wydad pour jouer les titres




Abderrahim Taleb : Je suis au Wydad pour jouer les titres
Le Wydad a opté pour l’enfant du club, Abderrahim Taleb, pour prendre ses commandes. Après avoir coaché de nombreux clubs de l’Elite 1, il prend un nouveau virage dans sa carrière :
le retour au bercail. Avec les Rouges, Taleb ne manque ni d’ambition, ni de détermination pour relancer la machine wydadie, faisant des titres l’un de ses objectifs
majeurs. Entretien


Libé : Qu’est-ce que vous pouvez dire sur votre retour au club du WAC en tant qu’entraîneur ?

Abderrahim Taleb : C’est un retour au bercail que j’avais quitté à cause de problèmes extrasportifs. J’aurais pu résister à l’époque, mais j’avais choisi de partir pour tenter une nouvelle carrière avec d’autres clubs. Et le fait de travailler 8 ans en Elite 1 m’a beaucoup appris, surtout en expérience. Cette année, j’ai ciblé haut et je crois que le Wydad reste le meilleur choix.

Avec la Renaissance de Berkane, vous aviez déclaré que s’il y avait des comptes à rendre au sujet des performances du club, je devrais les rendre après la fin de la deuxième moitié du championnat. Et c’est une RSB seigneuriale, dominant la phase retour, auquel le public a eu droit ?

Il s’agit effectivement d’une déclaration que j’avais faite. Le club éprouvait beaucoup de difficultés lors de la phase aller et il fallait procéder autrement lors des matches retour du championnat. Je tiens là à saluer le travail de Mounir Jaâouani et de toutes les composantes du club berkani. Nous avons travaillé d’arrache-pied pour redonner un nouveau souffle à l’équipe et une dynamique positive, et le résultat a suivi.

Qu’est-ce qui vous a poussé, entre autres, à revenir au WAC ?

Le WAC, c’est ma famille et il a besoin de mes services. Je ne peux pas dire non à un club que j’ai toujours porté dans mon cœur. J’avais des offres du Maroc et même de l’étranger: des Emirats Arabes Unis, de l’Arabie Saoudite et du Qatar. Je sais que je serai épaulé par le grand public wydadi qui suivait ma carrière et m’a toujours encouragé.

Quels sont vos objectifs avec le club ?

 Je suis au Wydad pour jouer les titres. Le WAC est un grand club par toutes ses composantes et nous n’allons ménager aucun effort pour que le club soit présent sur tous les tableaux, championnat national, Coupe du Trône et Coupe arabe. Durant cette période, nous allons aplanir tous les obstacles et travailler dans un climat seriein; de même que je ne manquerai surtout pas de lancer dans le bain de la compétition de jeunes joueurs. D’ailleurs, cinq joueurs nés en 1994 sont retenus avec l’équipe «A» qui entrera bientôt en concentration.

 A propos de concentration, comment va-t-elle se dérouler ?

A deux semaines du Ramadan, le groupe va travailler le physique, ce qui est très important à mes yeux. Il va falloir aussi penser au côté psychologique en responsabilisant et en motivant les joueurs, leur rappelant qu’ils portent les couleurs d’un club de renom et qu’il est grand temps de régler à l’amiable tous les problèmes. Une fois de retour d’El Jadida, nous allons compléter et peaufiner notre travail du côté du complexe Mohamed Benjelloun.
J’estime qu’il est important qu’un club se prépare à côté de son public, d’autant plus que cette période coïncidera avec le mois de Ramadan et le groupe a besoin de se retrouver dans une ambiance familiale et non pas sous d’autres cieux.

Un dernier mot ?

 Je suis très heureux de revenir au WAC que je connais parfaitement. Les dirigeants du Wydad m’ont suivi depuis treize ans avec des clubs de standing moyen, mais avec lesquels je suis parvenu à réaliser de bonnes performances. Je suis chez les Rouges pour apporter tout mon savoir-faire et mon expérience pour que le club puisse aller davantage de l’avant, de même qu’il faut pas être ingrat envers un public wydadi qui m’a soutenu de tout temps. Bref, tout le monde doit être solidaire pour que la machine tourne à plein régime et revivre le passé glorieux du club, la décade 1989-1999 que j’avais connue, durant laquelle le club a gagné plusieurs titres.

Propos recueillis par Mohamed Bouarab
Mercredi 19 Juin 2013

Lu 820 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs