Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abderrahim Chouâaibi, médecin chercheur dans le domaine de l'environnement et la santé : « Les centrales thermiques à fuel comptent parmi les plus polluantes »




Libération : Les centrales thermiques fonctionnant avec du fuel comme combustible sont-elles polluantes ?

Abderrahim Chouâaibi : D'abord, en matière de production de l'énergie électrique, on recourt à  plusieurs procédés. Il y a des centrales qui utilisent des sources de chaleur  comme l'eau,  le bois, le gaz, le charbon… Mais celles logeant dans la catégorie   des  plus polluantes sont les centrales nucléaires et celles fonctionnant au fuel. Celles-ci sont souvent utilisées au Maroc, en raison de diverses commodités qu'elles présentent. Les émanations dégagées par cet industrie souillent   la qualité de l'air. Et dès que la teneur de ce dernier en polluant généré atteint un seuil, cela devient nocif.

Quels impacts pour la santé et l'environnement ?

La combustion du fuel produit le dioxyde de soufre(SO2). Son accumulation au fur et à mesure  dans le corps humain par inhalation de l'air contaminé, provoque des maladies. particulièrement, respiratoires et pulmonaires. Les cités où l'atmosphère est fortement polluée par le CO2, connaissent des fréquences élevées de maladies asthmatiques.  La catégorie d'âge gravement  touchée par cette pollution, reste celles des enfants et des personnes âgées. Leur santé est hypersensible aux altérations environnementales de leurs milieux ambiants en raison de leur système immunitaire très faible et donc  peu   résistant à ces nuisances. La faune et la flore s'en ressentent également. Des expériences menées dans des pays à forte pollution atmosphérique au dioxyde de soufre ont établi la dégradation de ces éléments dans leurs milieux naturels souillés.

Ces centrales sont donc à bannir ?

Les décideurs doivent faire attention : L'autorisation  pour l'installation de ce genre d'usine ne doit pas être accordée pour des zones proches d'une agglomération pour ne pas exposer la santé des riverains. Et que des dispositifs anti-pollution, comme par exemple, des filtres pour traiter et atténuer au maximum les polluants présents dans les rejets  dans l'air, doivent être respectés.   Il doit y avoir conjointement  des dispositifs de mesure de la teneur de ces nocivités dans l'atmosphère et dès que le seuil autorisé excède,il faut tirer la sonnette d’alarme.Mais la meilleure solution est d'opter pour des modes de production de l'énergie. Les énergies renouvelables sont  très propres  et donc recommandées. Notre pays dispose d'un potentiel conséquent en la matière. Pour quoi ne pas l'exploiter et nous épargner ces pollutions! Cela est d'autant plus regrettable que des pays comme l'Espagne et l'Allemagne ont réussi ce pari, même en étant situés dans des zones peu ensoleillées.

PROPOS RECUEILLIS PAR I.O.
Lundi 10 Mai 2010

Lu 297 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs