Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelouahed Radi devant la commission préparatoire du IXème Congrès : “Le grand défi est de faire réussir ce rendez-vous, car il y va de l’intérêt du parti et du pays”




Abdelouahed Radi devant la commission préparatoire du IXème Congrès : “Le grand défi est de faire réussir ce rendez-vous, car il y va de l’intérêt du parti et du pays”
Les préparatifs pour l’organisation du IXème Congrès de l’USFP vont bon train. Dans ce cadre, le Premier secrétaire du Parti, Abdelouahed Radi, a présidé la réunion qui a eu lieu samedi à Rabat avec les membres de la  commission préparatoire de ce rendez-vous.
A l’ouverture de cette réunion à laquelle ont pris part des membres du Bureau politique, Abdelouahed Radi a souligné que cette commission est issue du dernier Conseil national et sera renforcée par d’autres acteurs  pour la préparation dans de bonnes conditions de ce congrès qui revêt une grande importance  non seulement pour le parti, mais aussi pour l’histoire du Maroc qui passe par une situation des plus exceptionnelles et pour le Maghreb, la région arabe et le monde. Cette commission, a-t-il tenu à préciser, aura l’honneur de travailler d’arrache-pied  en vue de trouver des solutions et des alternatives à un certain nombre de questions et de sujets concernant le parti, le pays ou la  région.
La tenue de ce Congrès sera marquée par les répercussions et les conséquences du Printemps arabe qui a donné lieu à des changements  sans précédent dans le monde arabe  dont le Maroc qui a vu la naissance du Mouvement du 20 février, a fait savoir le Premier secrétaire du parti.  
Et de poursuivre que le Maroc a lancé ce chantier de réformes depuis une année de cela  et que toute la région arabe a connu de grands changements après les soulèvements populaires qui ont eu lieu notamment en Tunisie, Egypte, Libye, au Yémen et particulièrement en Syrie.
Il faut prendre en compte les conséquences du Printemps arabe et avoir à l’esprit les répercussions de la crise économique  et financière mondiale qui a gravement touché les économies de certains pays européens, particulièrement ceux de la Méditerranée tels la Grèce, l’Italie et la France, a-t-il indiqué.
Au niveau interne, Abdelouahed Radi a fait savoir que le IXème Congrès de l’USFP se tiendra après l’adoption de la nouvelle Constitution alors que le parti est dans l’opposition contrairement aux trois derniers congrès lorsqu’il était au gouvernement. Tous ces éléments doivent être pris en considération dans le traitement de nombre de questions vitales pour le Maroc  lors de la préparation de ce rendez-vous, a-t-il relevé. Tout en indiquant que l’objectif principal de la commission préparatoire est de garantir un plein succès à ce congrès qui traduit la crédibilité et la valeur dont jouit l’USFP, Abdelouahed Radi a tenu à préciser que  les préparatifs de ce Congrès doivent se dérouler dans une ambiance de fraternité et de production d’idées.
Le grand défi à relever, c’est celui de faire réussir ce congrès, car il y va de l’intérêt du parti et du pays et pour cela, la phase préparatoire revêt une grande importance, a-t-il souligné.
Le Premier secrétaire a également insisté sur l’importance du congrès qui sera suivi certainement par des observateurs nationaux et étrangers. Partant de là, la famille ittihadie est tenue  de faire valoir la crédibilité et l’image de marque du parti, de même qu’il est primordial que le congrès se déroule dans une ambiance empreinte de fraternité, d’entente et de mobilisation.   
Le Congrès est appelé à émettre des recommandations à la hauteur de l’événement et pourvues de symboles politiques  à l’adresse des Marocains.
Ne devant pas se limiter à l’aspect organisationnel, le IXème Congrès doit être politique par excellence et  doit apporter l’alternative socialiste démocratique  à la  vision de la majorité conservatrice de droite, et ce au sujet de plusieurs questions fondamentales économiques et sociales, a affirmé Abdelouahed Radi.
Le IXème Congrès de l’USFP doit être porteur d’un message d’espoir  pour tous les Marocains débouchant sur des résolutions politiques répondant à leurs ambitions et attentes, particulièrement au niveau social, de la santé, du logement, de l’éducation et de la formation, du travail, des droits et des libertés. A ce propos, le Premier secrétaire a précisé que l’USFP doit montrer à l’opinion publique qu’il est prêt à trouver des solutions appropriées à toutes les difficultés que connaît le pays, et ce à travers une démarche politique rationnelle.
Par ailleurs, le congrès est tenu de préciser davantage la ligne politique du parti afin qu’il y ait une étape claire  entre le IXème et le XXème congrès. Ce qui permettra à l’USFP de prendre ses décisions politiques et ses positions en toute clarté et sans ambiguïté, a signalé M. Radi.
Les six sous-commissions issues de la commission préparatoire doivent travailler de manière objective et selon un agenda bien défini dans le temps afin que le congrès ait lieu à la date arrêtée par le Conseil national. 

Larbi Bouhamida
Lundi 11 Juin 2012

Lu 566 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs