Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdellatif Lâabi, nommé président d'honneur du Festival des poésies marocaines


L’évènement aura lieu en mai prochain à Agadir



Abdellatif Lâabi, nommé président d'honneur du Festival des poésies marocaines


Le poète marocain Abdellatif Lâabi sera le président d'honneur de la 7ème édition du Festival Founoun des poésies  marocaines chantées, qui aura lieu du 5 au 7 mai prochain à Agadir, à  l'initiative du Forum «Founoun pour la culture et la création».
L’édition actuelle de cet évènement placée sous le signe "Les Elles de la Poésie", mettra en  exergue la créativité artistique de la femme, aussi bien aux niveaux pictural poétique qu’artistique, indique un communiqué des organisateurs. «Cette manifestation ambitionne de "conjuguer les arts de la créativité  féminine, faire connaître et reconnaître notre créativité poétique dans sa  diversité linguistique, culturelle et cultuelle, honorer la femme dans toutes  ses créations et dans toutes ses expressions», indique un communiqué des organisateurs.
Au programme figurent deux tables rondes, la première sera articulée autour  de «La poésie et la spiritualité» et de «La femme dans la poésie hassanie»,  alors que la seconde sera axée sur «L'évolution de la poésie amazighe» et «La femme dans la poésie amazighe». Outre une exposition artistique de femmes peintres d'Agadir et une  exposition de publication de l'IRCAM, cette édition sera émaillée de lectures  poétiques réunissant des voix féminines d'un Maroc pluriel, comme Touria Ikbal,  Alya Mae Lâaynine, et Khadija Arouhal.  Les organisateurs prévoient également de rendre hommage à Jocelyne Lâabi, épouse du poète marocain.     
Il est à rappeler qu’Abdellatif Laâbi est né en 1942, à Fès. Son opposition intellectuelle au régime lui vaut d’être emprisonné pendant huit ans. Libéré en 1980, il s’exile en France et vit depuis 1985 en banlieue parisienne. Son vécu est la source première d’une œuvre plurielle (poésie, roman, théâtre, essai) située au confluent des cultures, ancrée dans un humanisme de combat, pétrie d’humour et de tendresse. 
Tout au long de son parcours individuel et littéraire, le poète a contribué de façon notoire, à la fois par ses textes et sa personne, au rayonnement de l'identité et de la littérature marocaines, et la reconnaissance de cette contribution s'est vue couronnée par le Prix Goncourt de la poésie en 2009 et par le Grand Prix de la Francophonie de l'Académie française en 2011. Abdellatif Laâbi appartient à cette catégorie de poètes dont les histoires personnelles épousent les parcours littéraire et poétique. 
Parmi ses œuvres, publiées en majeure partie aux Editions de la Différence: L’Œil et la nuit (2003), Le Chemin des ordalies (2003), Chroniques de la citadelle d’exil (2005), Les Rides du lion (2007), Le Livre imprévu (2010), pour les romans ; pour la poésie : Le soleil se meurt (1992), L’Etreinte du monde (1993), Le Spleen de Casablanca (1996), Les Fruits du corps (2003), Tribulations d’un rêveur attitré (2008), œuvre poétique I et II (2006; 2010). Par ailleurs, les éditions Gallimard ont publié son roman Le Fond de la jarre (2002; collection Folio 2010).
Ses œuvres sont traduites en plusieurs langues, dont l'arabe, l'espagnol, l'anglais, l'allemand et le turc. Il a, par ailleurs, traduit en français les œuvres de plusieurs poètes et écrivains de langue arabe (Mahmoud Darwich, Abdelwahab Al-Bayati, Samih Al-Qassim, Mohamed Al-Maghout, Ghassan Kanafani...)
 

Prix et distinctions

-Prix de l'amitié franco-arabe (1970)
-Prix international de poésie, décerné par la Fondation nationale des arts, Rotterdam (1979)
-Prix de la liberté, parrainé par le Pen Club français (1980)
-Prix Albert Droin de la Société des gens de lettres de France (1981)
-Prix Fonlon Nichols de l' « African Literature Association » au USA (1999)
-Prix de poésie Wallonie-Bruxelles (1999)
-Prix de l'Afrique méditerranéenne de l'ADELF (2002)
-Prix Alain Bosquet, pour l'ensemble de son œuvre (2006)
-Prix Naïm Frashëri, décerné par le Festival international de poésie de Tetovo, Macédoine (2008)
-Prix Robert Ganzo de poésie (2008)
-Prix Goncourt de poésie (2009)
-Prix international de littérature francophone Benjamin-Fondane, de l’Institut culturel roumain, Paris (2011)
-Grand Prix de la Francophonie, décerné par l'Académie française (2011)
-Prix du Club arabe libanais (2014)
-Prix Ecritures et Spiritualités (2015)

Mehdi Ouassat
Lundi 27 Avril 2015

Lu 465 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs