Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdellatif Laâbi apporte son souffle au Festival du cinéma africain de Khouribga




Abdellatif Laâbi apporte son souffle au Festival du cinéma africain de Khouribga
Un vrai souffle plane sur le Festival du cinéma africain de Khouribga. Le poète et écrivain marocain Abdellatif Laâbi est le président du jury de la vingtième édition prévue du 9 au 16 septembre prochain. Le prix Goncourt et figure emblématique de la scène culturelle marocaine ne passe pas inaperçu dans les manifestations où il est présent. En effet, rien que sa présence à Khouribga offre à son festival le label qualité et lui assure davantage d’aura.
Au côté de Abdellatif Laâbi, l’on retrouve l’artiste peintre Zoulikha Bou Abdallah d’Algérie, l’actrice marocaine Sonia Oukacha, le musicien congolais Ray Leema, le producteur et réalisateur mozambicain, Pedro Pimanta, et Nico Simon, du Luxembourg, président d’Europa Cinéma, ainsi que l’actrice sénégalaise Rokia Nyank. Un regard certainement riche et surtout pluriel, à la fois par les différents horizons que par les volets artistiques en relation avec l’image. Les délibérations du jury seront l’occasion de développer un débat de qualité.
Cette année, le Festival du cinéma africain de Khouribga, où les professionnels du cinéma africain ont l’habitude de se rencontrer, fête son quarantième anniversaire depuis sa création en 1977. Ce qui en fait le plus ancien Festival de cinéma au Maroc et en Afrique.
Pour ce qui est du prix de la cinéphilie «Don Quichotte», de la Fédération des cinéclubs, le jury sera composé de trois membres représentant trois cinéclubs, à savoir Bouchaib  Gamoussi de Kénitra, Bouhou Jilali de Mohammedia et Benrachid Khalid de Khouribga.
Lors de cet événement culturel et artistique, les cinéastes africains présenteront leurs derniers films et mettront en exergue le rôle exceptionnel de la femme cinéaste africaine, à travers de longs métrages représentant de nombreux pays africains.
Un florilège de films seront en lice dans le cadre de la compétition officielle pour remporter le Grand prix Osman Sembene et le prix culturel de la cinéphilie Don Quichotte qui visent à encourager les productions cinématographiques africaines.

E.M avec MAP
Vendredi 4 Août 2017

Lu 499 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs