Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelkrim Khattabi ou la guerre des gradins


Si le portrait d’Abdelkrim Khattabi a été enlevé au stade de Safi, il a été brandi à El Hoceima



Abdelkrim Khattabi ou  la guerre des gradins
Inadmissible. Qu’un agent d’autorité ose enlever une photo du héros de la révolution du Rif, Abdelkrim Khattabi, dans le terrain du foot de Safi relève  non seulement de ce manque de culture politique, mais aussi historique de plusieurs agents d’autorité. Le nouveau concept d’autorité semble être relégué au second plan. 
On assiste à des jeunes caïds, pachas ou commissaires de police qui continuent de faire montre d’attitudes ou de comportements inopportuns. A plus de dix ans d’existence, le concept d’autorité  doit être intégré dans leur formation et mis en pratique. Les chargés de l’exécution des lois devraient en être fortement imprégnés. Ce n’est pas le cas, malheureusement. C’est un constat indéniable. 
Ce qui renforce cette tendance à l’impunité de cette catégorie de responsables, c’est que jamais un agent d’autorité n’a été interpellé par ses supérieurs, ni par un quelconque responsable.
Qu’on le veuille ou non,  Abdelkrim Khattabi est un exemple dont se sont inspirés des peuples, et des mouvements de libération. L’homme est fort respecté par tous, même par ses ennemis. Les Marocains ne l’ont jamais oublié et attendent toujours le rapatriement de sa dépouille au Maroc. 
Ce responsable ayant commis cette faute, représentant l’Etat de surcroît, devrait répondre de ses actes. Si le portrait d’Abdelkrim Khattabi a été enlevé au stade de Safi, d’autres Marocains l’ont brandi à El Hoceima par devoir et par  reconnaissance.
 

Mustapha Elouizi
Samedi 12 Janvier 2013

Lu 795 fois


1.Posté par plékhanov le 17/01/2013 09:28
C'est surtout une vue supeficielle des choses doublée d'une volonté manifeste de dramatiser tout geste qui est nuisible à la nation...

La provocation et la surenchère ne mènent nulle part.Si chaque région du royaume,chaque ville et village se mettait à brandir les portaraits de ses seuls fils combattants,à quoi cela rimerait-il?

Pourquoi ce n'est pas le portrait de Mehdi ben Barka ,de Bouabid ou bien de Allal Al Fassi et autre Rachdi... à Safi et Al Hoceima au côté du portrait en question?

Ces nationalistes avaient lutté pour la libération et l'unité du pays , non au nom d'une région ou bien une entité et c'est là que tout tout le monde est appelé à réfléchir.

Il y a une nette tendance à jouer avec le feu dans ces histoires et les journalistes devraient faire preuve de perspicacité plus que personne à moins d'avoir des idées ...

2.Posté par ameziane le 24/01/2013 21:39 (depuis mobile)
Les personnes que vous évoquez, à savoir EL Fassi and co, à ma connaissance très modeste, n'ont pas combattue par eux même le colonisateur, et loin d'avoir gagné de si grandes batailles, ni avoir chassé le colonisateur de nos terres.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs