Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelhamid Fatihi : Le message Royal redonne toute son aura au mouvement syndical marocain




Le Forum parlementaire internationalsurla justice sociale a souligné, à la clôture de sestravaux, lundi à Rabat, la nécessité de mettre en place un cadre juridique réglementant le dialogue social. Le messageRoyal adressé aux participants du 2ème Forum parlementaire international sur la justice sociale est des plus clairs. Il vient en effet d’évoquer quatre défis majeurs, à savoir l’institutionnalisation des mécanismes du dialogue social, la nécessité d’étendre les thématiques du dialogue social à de nouvelles problématiques et la construction du nouveau système du dialogue social en ayant à l’esprit les exigences d’égalité des sexes et l’approche droits de l’Homme, en tant que prélude à la justice sociale et au développement durable. Contacté par Libé à ce propos, Abdelhamid Fatihi, secrétaire général de la Fédération démocratique du travail, a tenu à souligner que la réalité actuelle est malheureusement à l’opposé du contenu du messageRoyal, puisque le mandat du gouvernement Benkirane a été marqué par une tension sociale sans précédent, des grèves sectorielles et générales, des manifestations, des protestation à travers l’ensemble du territoire, des sit-in, etc. L’Exécutif sortant a persisté pendant cinq ans, à viderle dialogue social de son essence et a porté atteinte aux principes et règles de tout dialogue fructueux entre les partenaires sociaux, le patronat et le gouvernement. Pire, il a pris des mesures antipopulaires et fait passer, en l’absence de toute concertation réelle avec les syndicats, plusieurs lois qui ont eu des ré- percussions sur la situation des l’ensemble des Marocains et, particulièrement, des classeslaborieuses. Notamment la réforme du régime des retraites, le gel des salaires, le démantèlement partiel de la Caisse de compensation. Et de préciser que le message Royal est un message direct et critique envers le gouvernement sortant et le traitement qu’il a fait du processus de dialogue social qui se trouve au point mort, de même qu’il est un appel au prochain Exécutif pour accorder au dialogue social la place qui luisied et d’en faire une priorité stratégique et préciser qu’il ne peut y avoir de justice sociale sans de vrais syndicats qui jouent leur rôle au sein de la société, a-t-il ajouté. Le message Royal redonne toute son aura au mouvement syndical marocain, a préciséAbdelhamid Fatihi, en affirmant qu’après ce 2ème Forum auquel ont pris part différents acteurs nationaux et internationaux, gouvernementaux et non gouvernementaux etson ouverture surl’Afrique etsa politique visant à raffermirle système des droits de l’Homme dans sa globalité, économiques et sociaux, le Maroc n’a plus droit à l’erreur et devrait désormais servir d’exemple en la matière. 

Larbi Bouhamida
Mardi 21 Février 2017

Lu 836 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs