Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelhadi Khairat, tête de liste USFP à Settat : “Settat dispose d’un potentiel extraordinaire, souvent exploité aux dépens de l’intérêt général”




Abdelhadi Khairat, tête de liste USFP à Settat : “Settat dispose d’un potentiel extraordinaire, souvent exploité aux dépens de l’intérêt général”
Il a été de toutes les batailles et de tous les combats menés par   l’Union socialiste des forces populaires, parti auquel il a adhéré dès son jeune âge, du temps de l’UNFP. Il est connu pour son franc-parler et son militantisme inconditionnel pour la démocratie et contre les inégalités sociales et l’économie de rente. Membre du Bureau politique du parti de la Rose, Abdelhadi Khairat, candidat de l’USFP à Settat, ne mâche jamais ses mots pour dire ce qu’il pense sans fioriture ni ambages, ni langue de bois. Il a, en revanche, un faible pour le contact direct. D’ailleurs les citoyens tant au niveau national qu’à Settat connaissent parfaitement sa franchise et sa lutte inconditionnelle contre les prévaricateurs. Abderrahim Bouabid fut son maître à penser et son mentor. Ce qui fait de lui un interlocuteur respecté, même par ses adversaires politiques. Il n’hésite pas, lorsque beaucoup observent le silence, à dénoncer l’injustice, les inégalités, l’économie de rente, la corruption et l’arrivisme. « Le fossé entre le citoyen et les cercles politiques s’élargit de plus en plus. Pour le combler, il est nécessaire de réhabiliter l’action politique dans son sens le plus noble», expliquait  le candidat de l’USFP dans la circonscription de Settat à un journaliste.
Lors d’un rassemblement tenu, il y a quelques jours  dans la capitale de la Chaouia, le leader socialiste  a rappelé que   l’adoption par le peuple marocain de la Constitution du 1er juillet 2011 constitue un tournant décisif dans le processus démocratique au Maroc. Reste à traduire dans les faits toutes ces réformes pour qu’elles se reflètent sur la pratique démocratique et le quotidien des Marocains.
Tout au long de sa campagne électorale, le membre du Bureau politique a mis en garde les citoyens en général et ceux de la circonscription de Settat en particulier,  contre les dangers qui guettent la  démocratie pour laquelle les militants du parti de la Rose ont milité, militent et militeront toujours. La première attitude citoyenne à adopter est de participer au scrutin du 25 novembre et d’accomplir son devoir en votant massivement. Les Marocaines et les Marocains doivent prendre part à l’édification du nouveau Maroc auquel nous aspirons tous. Pour Abdelhadi Khairat, il faut barrer la route aux dépravateurs du paysage politique. C’est par une participation massive, consciente et responsable que l’on sera en mesure de mettre fin à la  prévarication politique, de combattre l’économie de rente et les privilèges qui profitent à une  certaine catégorie de citoyens au détriment du peuple marocain et des intérêts  du pays. Il s’agit plutôt d’œuvrer pour que le pays devienne un Etat de droit.
Lors de sa campagne à Settat, les meetings encadrés par le leader du parti de la Rose ont connu une grande affluence et suscité un intérêt particulier, car la capitale de la Chaouia a toujours été une cité militante. En ville comme dans les centres ruraux, les citoyens ont manifesté leur sympathie pour le parti de Bouabid. Les résidents de la circonscription de Settat veulent que leur province renoue avec le développement socioéconomique et recouvre la place qui doit être la sienne au niveau tant des infrastructures de base que de celles dédiées au secteur industriel et manufacturier. Malheureusement, «La ville de Settat est devenue un grand village», constate un citoyen.
Abdelhadi Khairat est bien apprécié dans la circonscription pour sa franchise, sa connaissance des problèmes de la province et son attachement à la région qu’il porte dans son cœur. Il ne s’est pas laissé déborder par  ses occupations professionnelles. Il est resté attaché à la région. «Ce n’est pas à l’occasion de quelque échéance que ce soit que les citoyens se font une idée sur la crédibilité et l’intégrité des uns et des autres», affirme-t-il.
Il est intimement convaincu que la province de « Settat dispose d’un potentiel humain et naturel extraordinaire, souvent exploité à des fins personnelles aux dépens de l’intérêt général. Il faut absolument y mettre un terme».

KAMAL MOUNTASSIR
Jeudi 24 Novembre 2011

Lu 1390 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs