Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelhadi Khairat à Settat et à Taza : “Notre pays inaugure une nouvelle ère avec la nouvelle Constitution”




Grand succès du meeting d’Oued Amlil à Taza. Animée vendredi dernier, par Abdelhadi Khairat, membre du Bureau politique de l’USFP, cette rencontre avec les populations locales a réuni plus de 3000 habitants. Réputé par son franc-parler, Khairat bat ainsi tous les records de participation depuis le lancement de la campagne référendaire. C’était le cas également à la veille de cette rencontre quand le membre du Bureau politique s’est adressé, jeudi dernier, à des milliers de citoyens à Khmiss Sidi Mohamed Ben Rehhal à Settat, l’un de ses fiefs où il est très apprécié par les populations locales.
Lors des deux occasions, Khairat a maintenu les positions du parti vis-à-vis du projet de nouvelle Constitution soumis au référendum le 1er juillet prochain. Son appel est clair dans ce sens : «Voter « oui » pour la Constitution, c’est voter pour l’avenir du Maroc». Sous les applaudissements et les youyous des femmes, Khairat a su mobiliser l’assistance à Settat comme à Taza à adopter le nouveau texte. Pour ce faire, il use de son  art de persuasion, à savoir la fibre nationaliste et patriotique de son public, tout en évitant la langue de bois qui n’a pas lieu d’être dans de telles circonstances. «Au lendemain du jour de scrutin, le Maroc ne sera plus le même. Les institutions seront entre les mains des citoyens qui éliront eux-mêmes les instances du pays, à savoir le gouvernement chargé par le biais de la nouvelle Constitution de nommer même les responsables de l’autorité locale des villes et régions», a-t-il affirmé. Et d’ajouter : «Personne n’échappera plus au contrôle ni à la poursuite judiciaire en cas d’abus puisque les deux Chambres du Parlement, les collectivités locales ainsi que les Conseils provinciaux et régionaux seront issus directement des urnes. Ceci dit, les électeurs décideront de leur sort sans l’intervention des responsables de l’autorité, nommés par le gouvernement formé, qui ont d’ailleurs influencé les échéances électorales. Pire, certains avaient même falsifié les résultats.» En un mot, Khairat promet aux populations locales à Taza et  Settat un avenir meilleur dans le cadre de la transparence et la démocratie tant attendues et pour lesquelles  le parti a eu le mérite de militer longtemps pour arriver à ce stade. Surtout que «le parti a considéré le nouveau texte comme une avancée en matière des droits. Le Conseil national réuni récemment a voté « oui » après réflexion et grand débat ouvert à travers toutes les  régions du pays et dont le résultat était positif. Sinon on ne l’aurait jamais accepté», argumente Khairat.
D’autre part, le membre du Bureau politique s’est félicité, plus d’une fois, des acquis réalisés par le Maroc en matière des droits de l’Homme. Une raison pour laquelle, «l’Union européenne a fait de nous son 48ème partenaire démocratique. Les Occidentaux ont apprécié les avancées enregistrées au Maroc en matière des droits, ces dernières années. Ce qui a favorisé notre lutte pour l’intégrité territoriale, y compris le dossier de nos deux enclaves occupées : Sebta et Melillia.» Ceci dit, le nouveau texte soumis au référendum est porteur sur tous les plans, notamment la gestion des affaires internes et externes du Maroc qui sera désormais une affaire de tous les Marocains via les urnes. Il permet également au pays de mettre le train de la démocratie et des droits sur les bons rails.
Par ailleurs, Khairat n’a pas raté l’occasion à Settat et à Taza pour rappeler le rôle important de l’USFP dans ce vaste chantier de réformes ouvert par le Maroc, à savoir les réformes constitutionnelles et politiques. «Le parti, toujours au diapason des attentes des populations, n’a cessé de revendiquer depuis sa création des réformes. Nous avons même été les pionniers à soumettre en 2009 au Souverain un mémorandum sur les réformes politiques et constitutionnelles. Ce document dont nous nous félicitons a été la plateforme du nouveau projet», a-t-il précisé. Et Khairat de conclure : «Votons tous pour la nouvelle Constitution et mobilisons nous au maximum pour sa mise en application. L’enjeu est de taille : notre pays inaugure une nouvelle ère avec la nouvelle Constitution. Ne ratons pas l’occasion.»
Rappelons que les meetings du parti se poursuivent cette semaine dans différentes régions du pays. Pour sa part, Abdelhadi Khairat est attendu dans d’autres régions, notamment à la Chaouia.  

Rida ADDAM
Lundi 27 Juin 2011

Lu 411 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs