Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A un mois de la CAN, les villes sud-africaines sont fin prêtes : Le Comité d’organisation et la CAF tablent sur une forte affluence du public




A un mois de la CAN, les villes sud-africaines sont fin prêtes : Le Comité d’organisation et la CAF tablent sur une forte affluence du public
A un mois, jour pour jour, du coup d’envoi de la CAN 2013, l’Afrique du Sud s’est déjà mise à l’heure de cette manifestation qui focalisera l’attention des mordus du ballon rond. Le Comité d’organisation travaille d’arrache-pied pour apporter les dernières retouches avant l’arrivée des délégations attendues dès la première semaine de janvier.
Après l’opération du tirage au sort, le comité d’organisation a procédé en cette fin de semaine à la cérémonie des drapeaux. Ainsi dans la ville de Durban qui abritera les matches du groupe «A», renfermant les sélections de l’Afrique du Sud, de l’Angola, du Maroc et du Cap-Vert, la bannière du pays hôte a été dressée en premier, suivie des drapeaux des autres pays de cette poule et ce, en jouant les hymnes nationaux.  A cette occasion, l’allocution du maire de la municipalité d’eThekwini, lue par l’un de ses conseillers, rappelle que « la CAN est l’affaire de tous. Elle doit être ressentie par tous, tout comme nous l'avons fait lors de la Coupe du monde FIFA 2010 ».
Même état d’esprit affiché par le Comité d’organisation, via Alpha Mchunu, qui a fait savoir que « la ville de Durban est synonyme de réussite chaque fois qu’elle a eu à organiser de grands événements internationaux. Elle ne doit pas faillir à sa réputation », lit-on sur le site cafonline.com.
A signaler que cette cérémonie officielle de mise en place des drapeaux a eu lieu dans l’ensemble des villes sud-africaines, Johannesburg, Port Elisabeth, Rustenburg et Nelspruit, qui abriteront les phases finales de la 29ème édition de la Coupe d’Afrique des nations, première du genre à coïncider avec une année impaire, sachant que la 30ème CAN prévue en 2015 aura pour terre d’accueil le Maroc.  
Concernant la billetterie, l’heure reste à l’optimisme mesuré, puisque tout laisse croire que l’objectif de remplir les stades, tracé par la CAF, pourrait être atteint à un pourcentage élevé. D’ici fin décembre, le Comité d’organisation table sur le fait d’écouler 75% des billets. Les prix fixés entre 4 et 25 dollars se trouvent être, d’après les organisateurs, à la portée des bourses du public local et des supporteurs qui viendront d’autres pays pour encourager leurs sélections respectives.
Autre indice encourageant, soulevé par le secrétaire général de la Confédération africaine de football, le Marocain Hicham El Amrani, c’est «quand nous avons ouvert le processus de billetterie notre objectif était de vendre 10 000 billets avant le tirage au sort. Nous avons écoulé le double. Cela montre qu'il ya un énorme intérêt pour la Coupe d’Afrique des nations ».
Une CAN qui compte désormais sa chanson officielle, du nom de «Sela Sela», ce qui veut dire «Dansons ensemble». Ce morceau interprété en duo par la pop star américaine Zahra Universe et le chanteur camerounais Wes Madiko «est un appel à la communion. Notre objectif était de faire de cette chanson un moment de partage mondial, de triomphe et d'esprit de communauté qui vient avec le football et qui puisse se dérouler dans le plus grand tournoi de football sur le continent africain", selon On-Spot Enterprises, groupe média américain qui a contribué à la production du titre, rapporte la MAP.
Pour rappel, hormis les prétendants du groupe «A» des phases finales de la CAN, la poule « B » est composée des équipes nationales du Ghana, du Mali, du Niger et de la République démocratique du Congo. La Zambie, le Nigeria, le Burkina Faso et l’Ethiopie constitueront le groupe «C», tandis que la Côte d’Ivoire, la Tunisie, l’Algérie et le Togo se produiront dans le groupe «D».
Seules les deux premières sélections de chaque groupe décrocheront leur billet pour le tour des quarts de finale. Le vainqueur du tournoi empochera la coquette somme de 1,5 million de dollars.

L’Angola accroché par la Gambie
L'Angola a débuté sa préparation pour la Coupe d'Afrique des nations 2013 (19 janvier-10 février) par un match nul (1-1) face à la Gambie, dimanche à Benguela.
Les Angolais ont ouvert la marque sur penalty après l'exclusion du Gambien Foday Saidy et n'ont pas profité de leur supériorité numérique, s'exposant aux contres de leur adversaire qui a égalisé à la 72e minute.
Dans le cadre de sa préparation, l'Angola  affrontera le Cameroun aujourd’hui et le Rwanda samedi.

MOHAMED BOUARAB
Mercredi 19 Décembre 2012

Lu 422 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs