Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A la veille de l’élection présidentielle : Pourparlers directs entre Téhéran et Washington sur le nucléaire




A la veille de l’élection présidentielle : Pourparlers directs entre Téhéran et Washington sur le nucléaire
Washington a démenti dimanche être parvenu à un accord avec l'Iran sur la tenue de discussions bilatérales sur le programme nucléaire de Téhéran après l'élection présidentielle américaine, comme l'écrit un journal américain, sans toutefois totalement exclure cette possibilité.
 Selon le New York Times (NYT), qui dit citer des sources de l'administration Obama, des émissaires américains et iraniens, proches de l'ayatollah Ali Khamenei, sont tombés d'accord pour mener des discussions en tête-à-tête à l'issue d'échanges secrets menés pratiquement depuis l'élection de Barack Obama il y a quatre ans.
Le journal a par la suite précisé qu'il s'agissait d'un "accord de principe".
 Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Tommy Vietor, a cependant démenti ces informations.  "Ce n'est pas vrai que les Etats-Unis et l'Iran se sont entendus pour mener des discussions en tête-à-tête ou toute autre réunion après les élections américaines", a-t-il affirmé dans un communiqué.
 "Nous continuons à travailler avec le P5+1 (ndlr: les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu + l'Allemagne) pour trouver une solution diplomatique et nous avons dit depuis le début que nous sommes prêts à discuter sur un plan bilatéral", a toutefois nuancé Tommy Vietor.
 Selon le NYT, ces discussions pourraient bien avoir lieu, mais les Iraniens ont posé comme condition qu'elles ne débutent pas avant l'élection présidentielle américaine, le 6 novembre, car ils veulent savoir avec quel président ils devront négocier, a précisé au journal une source américaine haut placée.
Les révélations du journal devraient alimenter le troisième débat de la campagne présidentielle, qui sera justement consacré lundi à la politique étrangère.
 Le candidat républicain Mitt Romney a reproché à plusieurs reprises à Barack Obama de ne pas avoir réussi à mettre un frein aux ambitions nucléaires de Téhéran et a promis d'adopter une politique beaucoup plus ferme s'il est élu.
"Le président a dit clairement qu'il empêchera l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, et il fera tout ce qu'il faut pour cela", a rétorqué Tommy Vietor.
Les Etats-Unis et l'Union européenne ont imposé des sanctions à l'Iran pour tenter de le convaincre de renoncer à son programme nucléaire et de dissuader Israël de lancer seul une opération militaire. Téhéran assure que ce programme est à visée pacifique.
L'ouverture de discussions directes entre Washington et Téhéran pourrait permettre à l'Iran de gagner du temps, note le NYT, mais aussi aux Etats-Unis et à Israël de justifier une guerre si celles-ci ne devaient pas aboutir.
Une telle démarche ne rencontrerait d'ailleurs semble-t-il pas que de l'hostilité dans le camp républicain.
"Il serait déraisonnable de partir en guerre sans mener au préalable de telles discussions", a dit au journal R. Nicholas Burns, ancien sous-secrétaire d'Etat chargé des négociations avec Téhéran dans l'administration de George W. Bush.

Reuters
Lundi 22 Octobre 2012

Lu 402 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs