Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A la veille de l’arrivée des observateurs de la Ligue arabe : Le régime syrien bombarde les fiefs de la rébellion




Des observateurs de la Ligue arabe se rendront mardi à Homs, haut lieu de la contestation syrienne, a-t-on appris lundi de source proche de leur mission. «L’équipe des observateurs de la Ligue arabe ira à Homs parce qu’il s’agit du lieu où la situation est la plus instable», a-t-on déclaré de même source. De nouveaux bombardements ont fait trois morts et 124 blessés, dimanche à Bab Amro, quartier du centre historique de la ville, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. La répression des manifestations contre le régime de Bachar al Assad a fait plus de 5.000 morts depuis la mi-mars, selon les Nations unies.
La Ligue arabe a obtenu récemment l’aval de Damas à l’envoi de 150 observateurs chargés de veiller à la mise en œuvre du plan de sortie de crise de l’organisation. Un premier groupe formé de 50 observateurs et emmené par le général soudanais Moustafa Dabi était  attendu ce lundi en Syrie. Il sera divisé en cinq équipes de dix qui, outre Homs, se rendront dès mardi à Damas, à Hama et à Idlib, puis iront mercredi à Kamishli, à Tarsos, à Panias et à Deïr al Zour, a-t-on précisé. A Rappeler que  le Conseil national syrien (CNS), principal mouvement d’opposition, a exhorté dimanche la Ligue arabe, dont une mission d’observateurs était attendue lundi en Syrie, à se rendre à Homs (centre), où des milliers de soldats «assiègent» un quartier insurgé.»Depuis tôt ce matin, le quartier de Baba Amro (à Homs) est assiégé et sous la menace d’une invasion militaire de la part d’une force estimée à 4.000 soldats», annonce le CNS dans un communiqué reçu par l’AFP à Nicosie. Cela s’ajoute au bombardement continu  de Homs qui dure depuis des jours», ajoute le CNS, alors que l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a fait état dimanche soir de 124 blessés et «un nombre indéterminé de morts» dans des bombardements à la mitrailleuse lourde de Baba Amro. L’OSDH avait auparavant rapporté la mort d’un civil à Homs dans le quartier de Karm al-Zaitoun. A Rastan, près de Homs, 26 personnes ont été arrêtées lors de perquisitions, puis humiliées et torturées en public, alors que les forces gouvernementales ont établi 37 barrages dans la ville imposant un couvre-feu non annoncé, selon l’OSDH.
Dans la province de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, un civil a été tué par les forces gouvernementales qui ont lancé un assaut sur le village de Jarzi. Et à Damas, cinq civils ont été blessés par les tirs des forces de sécurité dans le quartier Sitt Zeinab (sud), selon la même source. En outre, les forces de sécurité ont mené des opérations à Douma, près de Damas, et cassé les cadenas des commerces pour obliger leurs propriétaires en grève à les rouvrir. Et des manifestants réunis en grand nombre ont été passés à tabac à la sortie d’une mosquée, ajoute l’OSDH.
Samedi, 23 civils avaient été tués à travers le pays, selon la même source. Au total, la répression a fait au moins 5.000 morts en neuf mois, selon une estimation de l’ONU.

Agences
Mardi 27 Décembre 2011

Lu 522 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs