Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A la recherche du temps perdu


Des retraitésoccupés à ne rien faire



A la recherche du temps perdu
Comme presque tous les jours, un groupe de retraités se rassemble, l’après-midi dans un petit parc près de la gare routière de Salé, pour jouer aux cartes. L’occasion de débattre de divers sujets, si ce n’est pour “tuer” le temps. Ils sont cinq, les cartes entre  les mains, à parler société, histoire et politique, assis sur ce qui reste du gazon du parc, qui souffrent, tout comme la plupart de ces hommes âgés, d’une calvitie chronique. Le ciel nuageux laisse présager de probables pluies durant l’après-midi et un temps décourageant. En tout cas, pas aux yeux de ces braves hommes qui, toujours en lice pour une victoire factice, ont viré au bout d’un moment vers un sujet assez “épineux” : la cherté de la vie.
 “A notre époque, je me rappelle qu’avec 2 dirhams seulement, je pouvais aller au cinéma, m’acheter une paire de chaussures et m’offrir un superbe casse-croûte”, martèle Abdel Khaleq, ancien ouvrier à la municipalité de la ville. L’expression “à notre époque” est assez prisée et récurrente dans le lexique de ce groupe d’”anciens“ jeunes hommes. 
L’ancien ouvrier, âgé de 69 ans, regrette que ce même montant aujourd’hui ne fasse “ni chaud ni froid”, avant d’être interrompu par Saïd, ancien ouvrier d’assainissement, 62 ans, qui tenait à exprimer son mécontentement vis-à-vis de la récente augmentation des prix du carburant qui vient, selon lui, “réduire sa mobilité”. “Saïd! Durant toute ta vie, tu as eu une seule bicyclette, et tu l’as revendue ! Toi, mon ami, tu roules avec le pain, l’huile d’olive et le thé, pas avec du diesel!”, ironise Abdel Ali, un ancien chauffeur de grand taxi, pour que tout le monde se mette à taquiner le “syndicaliste” du groupe. Il se plaint de sa pension misérable d’environ 300 DH dont il a honte.”Rien que mes médicaments et ceux de ma femme coûtent plus que ça”, renchérit Abdel Khaleq. “Mais Dieu merci, mes enfants travaillent et ils m’aident bien. Je n’ai pas à me plaindre, je ne manque de rien”, souligne-t-il, un grand sourire sur le visage, voilant à peine une amertume profonde quasi-séculaire.

 “Une amélioration de nos pensions nous a été promise par le gouvernement, mais nous n’avons rien vu jusqu’à aujourd’hui”, déplore Saïd, qui écoutait les propos de son ami, faisant référence à la décision de l’Exécutif en 2012 de relever le seuil minimal des pensions à 1.000 DH dans le cadre du Régime collectif d’allocation de retraite (RCAR), une décision qui ne couvre pas la totalité des caisses de retraite.
 Plusieurs scénarii visant à endiguer la détérioration financière dont souffrent les régimes de retraite sont envisageables et assez médiatisés, notamment l’affiliation (et donc la cotisation) obligatoire pour tous les individus qui commencent à travailler dans le secteur privé ou encore le relèvement de l’âge de la retraite à 62 ans. Ce dernier scénario n’a pas manqué de surprendre plusieurs âmes.
 Plus surprenant encore, ce sujet ne semble guère intéresser nos protagonistes, pas autant que la création d’un petit club de retraite qui leur épargnerait d’être exposés aux aléas de la nature, une rafale de pluie venant annoncer la fin improvisée de leur partie de cartes.

 Ainsi, dans l’attente d’un “demain” meilleur, ces Marocains d’”hier” se sont donné rendez-vous le lendemain après-midi au même petit parc, pour continuer de jouer aux mêmes jeux et parler des mêmes sujets comme presque tous les jours.

MAP
Samedi 26 Janvier 2013

Lu 153 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs