Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A l’approche du Mondial, les Allemands ne croient pas en la Mannschaft

Löw restera aux commandes jusqu’en 2016




A l’approche du Mondial, les Allemands ne croient pas en la Mannschaft
Seulement 6% des Allemands croient que leur équipe remportera la Coupe du monde au Brésil, selon un sondage publié mercredi.
Alors que la "Mannschaft" fait partie des favoris du tournoi, seuls 11% des personnes interrogées pensent qu'elle atteindra la finale, selon ce sondage de l'institut Forsa publié par le magazine Stern.
Une grande partie des Allemands (41%) pensent que la sélection nationale dirigée par Joachim Löw s'arrêtera au stade des demi-finales. Pour 28% d'entre eux, l'équipe allemande sera même battue dès les quarts de finale.
Cependant, seules 2% des personnes interrogées voient l'Allemagne échouer au premier tour.
Il y a quatre ans, dans une étude comparable, 38,6% des Allemands voyaient la Mannschaft soulever la Coupe du monde en Afrique du Sud cinq semaines avant le début de la compétition.
Löw a guidé l'Allemagne à la finale de l'Euro-2008 et aux demi-finales du Mondial-2010 et de l'Euro-2012.
Il devait réduire mercredi de 30 à "25 ou 26" joueurs sa présélection pour le Brésil, au lendemain d'un match nul (0-0) contre la Pologne en amical, en vue du stage de préparation en Italie à partir du 21 mai.
La sélection finale de 23 joueurs est attendue au plus tard le 2 juin, après les deux derniers tests contre le Cameroun (1er juin) puis l'Arménie (le 6), à la veille de l'envol pour le Brésil.
Le sondage Forsa a été mené du 8 au 9 mai auprès de 1.002 personnes représentatives de la population allemande.
Par ailleurs, Joachim Löw restera sélectionneur de l'équipe d'Allemagne de football jusqu'en 2016, indépendamment du résultat du Mondial au Brésil cet été, a réaffirmé le président de la Fédération (DFB) Wolfgang Niersbach.
"On a prolongé les contrats de nos responsables sportifs avec la claire intention de rester ensemble jusqu'en 2016. Pourquoi changer ?", insiste le patron de la DFB dans une interview accordée à l'hebdomadaire Sport Bild. Pour Niersbach, Löw est "un entraîneur de première classe" dont il n'a "jamais douté, pas même après l'élimination à l'Euro-2012 face à l'Italie" en demi-finale.
Löw, qui a pris les commandes de la Mannschaft après le Mondial-2006, reste également sur l'idée d'occuper son poste jusqu'en 2016, même si certains évoquaient récemment un départ prématuré en cas de triomphe au Brésil.
"Ce n'est pas impossible. Comme c'est tout aussi concevable qu'il y ait une explosion de motivation en cas de titre mondial, histoire de confirmer ce succès lors des années suivantes", explique-t-il mardi dans un entretien au quotidien Express de Cologne.
Le technicien de 54 ans cite l'exemple de Vicente del Bosque, le sélectionneur de l'Espagne, "qui avait dit après la conquête du titre mondial 2010, +je veux désormais remporter aussi le titre européen". 

Jeudi 15 Mai 2014

Lu 637 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs