Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A l’appel de la FDT : Deux jours de grève dans les collectivités locales




A l’appel de la FDT : Deux jours de grève dans les collectivités locales
Le Syndicat démocratique des collectivités locales (SDCL), affilié à la FDT, n’est pas du genre à faire grève pour la grève. Après avoir délibérément opté pour une accalmie à même de permettre aux responsables de se pencher sur la situation des agents, employés et fonctionnaires des collectivités locales qui n’en peuvent plus d’attendre, le SDCL a décidé de faire grève, seul moyen pour faire valoir les revendications qui datent  de quelques années déjà.
Le débrayage de 48h qui aura lieu à partir de demain, c'est-à-dire mercredi et jeudi prochains, s’inscrit dans le programme d’étape de 6 mois qui a été établi par le bureau national lors du dernier Conseil national du SDCL tenu à Fès.
Dans un communiqué rendu public, le SDCL appelle le gouvernement à intervenir dans les plus brefs délais pour que les décrets concernant les adjoints administratifs, les techniciens et les chefs de chantiers, mis en application au début de 2011, soient revus.  Lesquels décrets ont donné lieu à des problèmes au niveau des catégories. Appel a été également lancé au gouvernement pour mettre fin aux souffrances des techniciens et préserver leurs droits matériels, administratifs et sociaux.
Par ailleurs,  le bureau national appelle le département de tutelle à adopter une position sérieuse relative au dialogue sectoriel avec le SDCL, à travers un agenda précis et bien déterminé dans le temps.
Les revendications des employés, fonctionnaires et cadres des collectivités locales, portent sur l’ouverture d’un dialogue sectoriel sérieux et responsable, et ce pour solutionner nombre de questions dont l’intégration des licenciés à l’échelle 10, la titularisation de tous les fonctionnaires temporaires ainsi que la soumission du projet de loi de la fondation des œuvres sociales au Parlement
 Outre ces doléances, le personnel des collectivités locales  continue de   revendiquer  un traitement sur un pied d’égalité, c'est-à-dire d’être aligné  sur le statut de la Fonction publique et le respect des libertés syndicales dans plusieurs villes notamment Benslimane, Fès, Sidi Bennour, entre autres. 

LARBI BOUHAMIDA
Mardi 31 Janvier 2012

Lu 797 fois


1.Posté par groupe le 03/04/2012 18:04
une petite remarque vous avez oublié d'ajouter au dossier des revedications le problème des mutations qui sont geleés depuis plus d'une année au niveau de la D G C L sans motifs. pourquoi ne pas régler ce problème social définitivement . nous l'éspérons .nous comptons sur vous .

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs