Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A cinq jours des présidentielles en Afghanistan : Attentat suicide en plein Kaboul




A cinq jours des présidentielles en Afghanistan : Attentat suicide en plein Kaboul
A cinq jours de l'élection présidentielle en Afghanistan, les taliban ont revendiqué un attentat suicide à la voiture piégée qui a fait sept morts samedi au coeur du quartier le plus sécurisé de Kaboul.
Selon le ministère afghan de la Défense, sept personnes au moins ont été tuées et une centaine d'autres blessées par l'explosion, provoquée devant le QG de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) sous commandement de l'Otan, non loin de l'ambassade des Etats-Unis.
Un porte-parole de l'Isaf a fait état de quelques victimes dans ses rangs. Un responsable du ministère des Transports, qui a été le plus touché par l'explosion, a dit pour sa part que des dizaines d'employés avaient été blessés par des bris de verre.
"Il y a malheureusement des victimes, mais je ne fournirai pas de chiffres. Il y a des civils afghans et des militaires de l'Isaf", a dit le général canadien Eric Tremblay, porte-parole de l'Isaf.
L'explosion a brisé les vitres dans le voisinage et fait trembler des immeubles dans le quartier de Wazir Akhbar Khan, qui abrite la plupart des grandes ambassades et organisations. "La cible était l'ambassade des Etats-Unis, mais nous n'avons pas pu l'atteindre. Le kamikaze s'est fait exploser près du QG de l'Isaf et a tué plusieurs soldats étrangers", a dit Zabihullah Mujahid, porte-parole des taliban que Reuters a joint par téléphone en un lieu indéterminé.
L'attentat survient à cinq jours de l'élection du 20 août, que les taliban ont juré de perturber, et à un moment où les combats entre activistes et troupes étrangères.
Le président Hamid Karzaï a condamné l'attentat mais en affirmant qu'il ne dissuaderait pas les Afghans de voter.
"Les ennemis de l'Afghanistan cherchent à semer la peur en cette période électorale, mais les gens comprennent toujours l'importance de se rendre aux urnes pour voter", dit-il dans un communiqué.
Les taliban, dont les démonstrations de force actuelles sont sans précédent depuis leur éviction de Kaboul fin 2001, ont juré de s'en prendre au déroulement du scrutin. Qu'ils aient pu frapper au coeur de Kaboul a valeur de symbole.
La violence a beaucoup augmenté ces derniers temps, les taliban ayant porté leurs opérations au-delà de leurs zones d'influence traditionnelles du Sud et de l'Est et opéré des incursions dans des secteurs jusque-là épargnés du Nord et de l'Ouest.
"Ce qui est triste, c'est qu'on s'attend à de tels actes même sans savoir où ils vont se produire, je ne crois donc pas qu'on puisse prédire beaucoup de changements", a dit un diplomate en poste à Kaboul.
L'attentat suicide de samedi était le premier dans la capitale afghane depuis l'attaque, en janvier, contre l'ambassade d'Allemagne.
Le 11 février, un commando taliban s'était infiltré dans Kaboul et avait pris d'assaut deux bâtiments du gouvernement. L'opération, sans précédent, avait fait au moins 19 morts. Samedi, le véhicule piégé a semble-t-il franchi sans encombres deux barrages de sécurité. Ce n'est qu'au troisième check-point qu'il a été stoppé. Selon le général Tremblay, le kamikaze a alors été bloqué par l'armée afghane et a décidé d'actionner sa charge. L'élection de jeudi prochain revêt aussi une grande importance pour le président Barack Obama, qui a redéfini la stratégie américaine en Afghanistan, ordonnant le déploiement de milliers de soldats en renfort et misant sur une intensification des combats pour venir à bout de l'insurrection. Mais depuis mars, les armées étrangères présentes en Afghanistan ont essuyé plus de pertes que sur toute la période allant de 2001 à 2004 - du renversement du régime des taliban à l'élection de Karzaï.


L
Lundi 17 Août 2009

Lu 156 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs