Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A cause de la cessation d’activités de leur entreprise : 1.500 officiers et marins pêcheurs en rade à Tan Tan




A cause de la cessation d’activités de leur entreprise : 1.500 officiers et marins pêcheurs en rade à Tan Tan
L’Association sahraouie des officiers et marins pêcheurs à Tan Tan, a organisé un point de presse pour expliquer la situation sociale catastrophique de 1.500 officiers et marins pêcheurs, depuis le mois d’avril dernier, lorsque leur employeur, le Groupe Omnium Maroc pour la pêche maritime, a cessé ses activités.
Le président de l’association a expliqué les raisons de l’organisation de ce point de presse qui permet, dit-il, d’expliquer la situation catastrophique que vivent les employés du groupe depuis la cessation des activités de celui-ci en avril 2012 et le refus du président d’ordonner la reprise des  activités après la fin du repos biologique. Il a également mis l’accent sur le peu d’intérêt que les responsables locaux et nationaux accordent à ce problème social dont on ne peut prévoir les conséquences et qui met en danger l’avenir de toute une ville, voire toute une province et ses habitants.
Le président de l’association et la plupart des intervenants ont souligné que le chef du gouvernement et le ministre des Pêches maritimes sont les premiers responsables de cette catastrophe que vivent les marins pêcheurs et leurs familles d’autant plus que chacun doit satisfaire les besoins de sa famille pendant le Ramadan et se préparer à affronter les problèmes de la rentrée scolaire. Les différents intervenants ont dénoncé le silence du ministre,  sa passivité et son manque d’initiative.
Le ministre, ajoutent les intervenants, a déclaré devant le Parlement qu’il était incapable de trouver une solution ou de donner suite aux demandes illogiques du président du groupe. Ils demandent au chef du gouvernement d’ouvrir un dialogue direct avec les officiers et marins pêcheurs.
Le président et les différents intervenants ont souligné que le groupe s’adonne à ce genre de pratique depuis 2003, refusant la reprise après chaque repos biologique, arguant que le ministère ne satisfaisait pas les demandes du groupe dont le projet « Sardine ». Ce qui, indiquent les intervenants, constitue une manière de faire chanter les autorités de tutelle menaçant  de cesser les activités mettant plus de 1.500 employés au chômage. Profitant du fait que le groupe se trouve à Tan Tan, l’une des provinces du sud et mettant en avant la sensibilité de la région, malgré le fait que depuis sa création et le début de ses activités dans la région, le résultat escompté est loin d’être atteint.
Les officiers et marins pêcheurs s’en sont pris également aux autorités locales, à quelques syndicats et à certains élus qu’ils accusent de complicité avec le groupe au détriment des intérêts de la province et de ses habitants, fermant les yeux sur ses dépassements pour sauvegarder leurs intérêts égoïstes. Cette accusation est étayée par la déclaration à Libé d’un acteur économique local qui a préféré garder l’anonymat en soutenant que depuis sa création, le groupe profite, essentiellement, aux notables et élus locaux qui ne veulent aucune intervention visant à changer cette situation. Le personnel du groupe demande l’envoi d’une commission ministérielle d’enquête et une autre du Conseil national des droits de l’Homme pour se rendre compte de la situation des marins pêcheurs et leurs familles afin de trouver une solution définitive à ce problème qui perdure depuis près d’une décennie.

Ahmadou el-katab
Mercredi 8 Août 2012

Lu 729 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs