Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A bâtons rompus : Narjiss Nejjar : La politique : Un ricanement de perroquets sur leur perchoir




Qu'est-ce que tu lis actuellement ?

"Mozart et la pluie" de Christian Robin.

Ton meilleur souvenir ?

Monter les marches de Cannes aux côtés de Clint Eastwood

Mauvais souvenir ?

Quelques secondes par jour face à la bêtise de l'homme.

Ta chanson préférée ?

L'aigle Noir de Barbara.

Ton sport favori ?

Marcher sans point de chute.

Ta ville préférée ?

Elle se trouve au bout du monde à gauche.

Ton écrivain mondial favori ?

Le Brésilien Jorge Amado.

Ton écrivain arabe préféré ?

Khalil Jibran

Ton poète préféré ?

Aragon

Ton réalisateur préféré ?

Wong Kar Wai.

Ton  acteur préféré ?

Hassan Skalli

Ton actrice préférée ?

Romy Shneider

Si tu n'étais pas cinéaste, quel métier aurais-tu préféré exercer ?

Rêveuse sans prime ni 13ème mois.

Quel métier ne voudrais-tu jamais exercer?

Equilibriste

Ta saison préférée ?

La saison des roses

Ton animal aimé ?

Le chaton au pelage zébré

Ton plat préféré ?

Lmrouzia

Quel est ton rêve ?

Rencontrer des humains

En une phrase, que t'inspirent les mots ou expressions suivants :
L'écriture :

Un exutoire démuselé

La liberté :

Une quête que rien n'absout jamais

La démocratie :

Une figure géométrique à réinventer

L'extrémisme :

Une pieuvre tentaculaire

Le cinéma :

Un chemin vers soi

Un film réussi :

Un instant de grâce

Un bon scénario :

Quand l'imagination a trouvé une issue de secours honorable

Le festival de cinéma :

Des images et du bruit

La critique :

Une réflexion habile sans fioritures

Prix cinématographique :

La consécration d'un consensus

La vie :

Un pas vers le soleil

La mort :

Un pas derrière le soleil

L'amour :

L'infiniment grand

L'amitié :

Un nécessaire de voyage quand le temps est long

Le mariage :

Un truchement pour conforter nos angoisses de solitude

L'enfance :

L'écho récurrent d'un éclat de rire

L'argent :

Le seul papier froissé que l'on s'évertue à lisser sans peur du ridicule

Le bonheur :

Une partition de musique qui flirte avec l'absolu.

L'exil :

Une croisée des chemins avec un visa retour

La civilisation :

Le talon d'Achille de l'humanité

La politique :

Un ricanement de perroquets sur leur perchoir


Par Hassan Nrais
Mercredi 1 Septembre 2010

Lu 159 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs