Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A batons rompus : Moftakir Mohamed : Le cinéma m'a permis d'être à la fois architecte et psychiatre




Qu'est-ce que tu lis actuellement ?

" Meurtre à Byzance " de Julia Kristeva

 Ton meilleur souvenir ?

 Etre avec mon père dans la salle de cinéma Saâda à Hay Mohammadi (Casablanca)

Mauvais souvenir ?

 La mort de mon père.  J'avais onze ans à l'époque et le sentiment de rester seul à jamais

Ta chanson préférée ?

 La chanson marocaine quand elle est bien faite

 Ton sport préféré ?

 Le footing.  C'est un exercice physique et mental

Ta ville préférée ?

Essaouira, pour moi c'est une ville horizontale et ça me procure du calme.

Ton écrivain mondial préféré ?

William Faulkner, j'ai beaucoup appris en le lisant.

Ton écrivain arabe préféré ?

Abdelfattah Kilito ; c'est l'intellectuel sensible ou l'artiste qui n'arrête pas de penser.

 Ton poète préféré ?

 Le vin.

Ton réalisateur préféré ?

 David Lynch, il pense cinéma

Ton acteur préféré ?

 Peter O'Toole, c'est un acteur au-delà de toute la mise en scène

 Ton actrice préférée ?

Nicole Kidman. Elle te métamorphose

 Si tu n'étais pas cinéaste, quel métier aurais-tu préféré exercer ?

 Architecte ou psychiatre mais le cinéma m'a permis d'être les deux à la fois

 Quel métier ne voudrais-tu jamais exercer ?

 Juger les gens.

 Ta saison préférée ?

La saison des amours.

 Ton animal aimé ?

Le cheval, imaginez un cheval qui vole !

Ton plat préféré ?

 Les plats que prépare ma mère. C'est simple mais inimitable

Quel est ton rêve

Devenir cinéaste

En une phrase, que t'inspirent les mots ou expressions suivants ?

L'écriture :

Réflexion

La liberté :

Contrainte

La démocratie

La lutte

L'extrémisme :

 Point de non-retour, le gouffre selon Nietzsche

Le cinéma :

 Le temple, une bonne dose de croyance est toujours nécessaire

Un film réussi :

 Un réalisateur torturé

Un bon scénario :

Une dizaine de versions

Le festival de cinéma :

 Une fête utile

La critique :

 Un miroir où le créateur aime se voir sans se reconnaître, mais il ne le dit pas

Prix cinématographique :

 Il peut accélérer le parcours d'un cinéaste mais celui-ci doit faire attention de ne pas tomber

La vie :

 Un long rêve où se réveiller signifie mourir

La mort :

C'est un réveil dans un temps, et un lien indéfini, c'est le réveil du néant

L'amour :

 C'est quelque chose qu'on recherche sans être sûr qu'il existe, mais le plus important c'est qu'on le cherche à deux

L'amitié :

C'est quelque chose qu'on ne cherche pas, elle existe mais c'est rare qu'on la trouve

Le mariage :

 C'est peut-être la chose qu'on trouve…

L'enfance :

 Un aboutissement, ceux qui ont vraiment quelque chose à dire sont des éternels enfants

L'argent :

 Un besoin frappé. Il est dans ta poche pour te rappeler que t'as toujours besoin de quelque chose
d'éphémère

Le bonheur :

 C'est le seul moment qu'on s'offre lorsqu'on se rend compte qu'on est vraiment seul en train de contempler l'autre

L'exil :

 Nous sommes des éternels exilés

La civilisation :

Un leurre, mais l'humanité n'en tire pas profit, on dirait que l'homme caractérisé par l'oubli n'apprend rien de sa vie et ses exploits, il reprend toujours à zéro.

La politique

Les idées  de l'homme correspondent rarement à sa nature. C'est là où le politique trouve sa place, mais pour ne rien arranger, sinon empêcher l'homme de poser les vraies questions.

Par Hassan Nrais
Samedi 4 Septembre 2010

Lu 259 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs