Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A Johannesburg, l’EN de futsal rêve d’un premier sacre africain




A Johannesburg, l’EN de futsal rêve d’un premier sacre africain
La sélection marocaine de futsal, qui a entamé cette semaine à Johannesburg une belle aventure à la recherche de son premier titre africain, ne cesse de gagner en confiance, devenant au fil des matches, l’équipe la plus redoutable de cette cinquième Coupe d’Afrique des Nations.
La tâche de passer aux demi-finales semblait titanesque au regard du groupe où les protégés de l’entraineur national Hicham Dguig ont été placés. Regroupant l’Egypte, champion d’Afrique à trois reprises, la Libye, vainqueur de la dernière édition de la CAN Futsal (2008), et l’Angola, la poule B a été de l’avis des experts de cette discipline, un véritable groupe de la mort.
Conscients de l’ampleur du défi, les jeunes joueurs de l’équipe nationale ont abordé la compétition avec énormément de prudence face à l’Angola, une sélection coriace qui est allée affuter ses armes en Amérique latine avant d’entamer cette coupe africaine qui se tient au complexe d’Ellis Park, au cœur de l’ancien centre des affaires de Johannesburg.
Lors du match d’ouverture, l’équipe angolaise à posé de nombreuses difficultés aux joueurs marocains, qui ont su venir à bout de leurs adversaires du jour 5-2.
Le score ne traduit pas la physionomie d’un match joué sur le détail, un constat confirmé par le sélectionneur national. M. Dguig a, en effet, confié à la MAP, que son effectif redoutait les Angolais, venus en Afrique du sud avec l’ambition de bousculer les grands du continent, notamment le Maroc et l’Egypte.
Lors du deuxième match contre la Libye, les Nationaux devaient impérativement empocher les trois points pour s’assurer la qualification aux demi-finales et éviter les calculs de dernière minute d’autant plus que le dernier match de poule devait les opposer hier à la redoutable sélection d’Egypte.
Soutenus par des dizaines de ressortissants marocains établis à Johannesburg, les internationaux marocains ont sorti le grand jeu lors de ce duel nord-africain face à la Libye, en s’imposant sur le score de 3-2.
Ce score étriqué traduit parfaitement l’engagement physique qui a marqué cette rencontre, en particulier dans les toutes dernières minutes quand les Libyens ont failli égaliser à plusieurs reprises.
L’entraineur national demeure prudent dans ses attentes, soulignant que l’objectif tracé pour cette participation est de se qualifier pour la Coupe du monde, qui aura lieu en Colombie (10 septembre au 1er octobre, 2016).
Cependant, les commentateurs de la presse sportive présents à Johannesburg ont été séduits par le jeu développé par les protégés d’Hicham Dguig, estimant que l’équipe marocaine a montré des qualités techniques et physiques qui peuvent lui permettre d’aller le plus loin possible lors de cette coupe africaine.
Compté parmi les grands de ce sport en Afrique, le Maroc demeure sans titre dans ce sport dont la popularité ne cesse de gagner de terrain en Afrique et ailleurs.
Finaliste lors de l’édition de 2000, le Maroc s’est classé troisième lors des éditions de 2004 et 2008.

Jeudi 21 Avril 2016

Lu 1300 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs