Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A Hong Kong, les manifestants déterminés à faire plier Pékin

Londres rappelle à la Chine ses obligations vis-à-vis de l'ancienne colonie britannique




A Hong Kong, les manifestants déterminés à faire plier Pékin
Le chef de l'exécutif hongkongais a exigé mardi la fin immédiate des manifestations mais les militants  prodémocratie jurent d'occuper le cœur de la ville tant que Pékin ne leur accordera pas les réformes politiques promises après la rétrocession à la Chine de l'ancienne colonie britannique en 1997.
Les quartiers envahis pour la deuxième nuit consécutive par les manifestants étaient inhabituellement calmes mardi matin et de grandes artères routières d'ordinaire congestionnées étaient presque désertes, abandonnées aux cyclistes et aux piétons.
Les employés gagnaient à pied leur lieu de travail, sous un soleil de plomb, ou prenaient d'assaut les taxis alors que la circulation des bus, des tramways et du métro restait très perturbée.
 Le chef de l'exécutif de Hong Kong, Leung Chun-ying, a appelé Occupy Central, la principale organisation prodémocratie, à mettre fin sans délai au mouvement et permettre à la ville de retrouver un fonctionnement normal.  "Les fondateurs d'Occupy Central ont dit à plusieurs reprises que si le mouvement devenait incontrôlable, ils appelleraient à y mettre un terme. Je leur demande maintenant de respecter leur engagement et de mettre immédiatement fin à leur campagne", a déclaré Leung Chun-ying qui s'exprimait pour la première fois depuis les incidents de dimanche.
La confrontation entre les manifestants et les forces antiémeute avait en effet dégénéré dans la soirée lorsque les policiers avaient tenté de déloger les premiers en tirant des salves de gaz lacrymogène et au poivre. Ces images rarissimes à Hong Kong ont choqué une partie de la population et alimenté des rumeurs d'intervention de l'armée chinoise -- systématiquement démenties par le gouvernement.
Occupy Central a aussitôt rejeté les appels du numéro un hongkongais.
 "Si Leung Chun-ying annonce sa démission, cette occupation cessera, au moins provisoirement", a déclaré son co-fondateur, Chan Kin-man, lors d'une conférence de presse.
Par ailleurs, le Premier ministre britannique David Cameron s'est dit "très préoccupé" par les manifestations à Hong Kong et a rappelé à la Chine ses obligations vis-à-vis de l'ancienne colonie britannique.  "Quand nous sommes arrivés à un accord avec la Chine, il y avait des éléments de cet accord qui portaient sur l'importance de donner aux Hongkongais un avenir démocratique dans l'approche intégrant les deux systèmes" chinois et occidental, a déclaré David Cameron sur Sky News.
 "Alors bien sûr je suis très préoccupé par ce qui se passe et j'espère que ce problème peut être résolu", a ajouté le Premier ministre britannique.
 Le Royaume-Uni a rétrocédé Hong Kong à la Chine en 1997. L'ancienne colonie britannique possède depuis le statut de région administrative spéciale (RAS) de la Chine et bénéficie en principe d'une large autonomie en vertu du modèle "un pays, deux systèmes".  Ses habitants jouissent notamment d'une liberté de parole et de manifester inconnue sur le continent, et d'un système judiciaire hérité du droit anglais.
Mais les Hongkongais perçoivent une érosion de ces droits et s'inquiètent de la mainmise de Pékin sur les affaires du territoire.
 

AFP
Mercredi 1 Octobre 2014

Lu 509 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs