Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A Chefchaouen, les échecs sont rois




 Depuis le 3 et jusqu’au 7 juillet, ambiance feutrée au complexe sportif Mohammed VI de la ville bleue où se déroule le Festival international d’échecs de Chefchaouen qui fête, cette année, sa 10ème édition. 
Dans le tournoi principal, 70 joueurs de tous âges s’affrontent sans merci sur l’échiquier, avec à la clé 50000 DH de prix distribués à tous les lauréats, accompagnés d’un trophée spécial de la ville pour le futur vainqueur. On peut noter la participation remarquée de quelques experts de la discipline dont 5 « Grands maîtres », titre suprême du noble jeu, venus du monde entier. Parmi eux, on  citera Laurent Fressinet, champion de France en titre, 44ème joueur mondial selon le classement en cours de la Fédération internationale d’échecs (FIDE), l’ex champion d’Ouzbékistan Alexeï Barsov , ainsi que le champion britannique 2008 Stuart Conquest. En outre, les amateurs du tournoi et le public local seront sans doute particulièrement conquis  par la présence exceptionnelle du meilleur joueur africain de tous les temps, l’enfant du pays natif de Tanger et désormais franco-marocain, Hicham Hamdouchi. Actuel 139ème joueur mondial dans un domaine traditionnellement de prédilection des joueurs de  l’Europe de l’est, il nous confie qu’il apprécie énormément de revenir dans le pays de son cœur : « C’est toujours avec joie que je participe à la promotion du jeu d’échecs aux grandes vertus pédagogiques qui mérite réellement de susciter l’intérêt des Marocains ». Mais cette année, place aux femmes car la grande nouveauté est la création d’un tournoi féminin avec 19 Marocaines et une Espagnole qui démontrent l’ouverture d’une discipline traditionnellement masculine. A travers ces tournois, la dimension universelle du jeu prend donc tout son sens.
En marge de ces deux compétitions principales, d’autres manifestations animent le festival. Ainsi, mardi soir un tournoi de parties très rapides dites « Blitz » donnant un véritable spectacle rythmé par une valse des pièces ainsi que le bruit sourd produit lorsqu’un joueur, après avoir joué son coup, appuie sur la « pendule » qui arrête le temps qui lui est imparti tout en enclenchant celui de son adversaire. Toujours avec la volonté de rendre le noble jeu attractif, demain jeudi à 17h sera donnée une partie géante en plein air où deux « Grands maîtres » affronteront simultanément plusieurs dizaines d’amateurs locaux. Enfin, différentes expositions ravissent également les curieux présents.
Cette intéressante initiative permet en partie de redorer le blason d’une ville qui jouit malheureusement bien souvent d’une réputation néfaste. 

Dorian Gélis
Mercredi 6 Juillet 2011

Lu 648 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs