Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A Casablanca, Oujda et Settat : Marches pour réclamer des réformes




Une marche a été organisée, dimanche au centre de Casablanca pour réclamer des réformes sociales, économiques et politiques, a-t-on constaté sur place.
Lors de cette marche, qui s'est déroulée pacifiquement, les manifestants ont scandé des slogans appelant à des changements dans tous les domaines.
Des acteurs associatifs, dont des membres du Mouvement du 20 février arboraient des banderoles et pancartes réclamant la promotion des valeurs démocratiques, la lutte contre la corruption et la prévarication, le refus du cumul de la richesse et du pouvoir, l'indépendance de la justice, le respect des droits de l'Homme ainsi que la révision de la Constitution.
Les participants à cette manifestation, qui s'est ébranlée de la place de la Victoire à Derb Omar (11h) pour arriver à la place Nevada près de la Wilaya vers 14h30, ont également scandé des slogans réclamant le départ des élus locaux.
«Le peuple demande le changement», «non à la corruption, clientélisme et favoritisme», «démission du gouvernement et dissolution du Parlement», «dignité, liberté et justice sociale», étaient parmi les slogans.
Les participants à une marche pacifique, organisée dimanche à Oujda, ont, eux aussi,  appelé à des réformes politiques, sociales et économiques consacrant la démocratie et l'Etat de droit.
Les manifestants, qui se sont rassemblés aux environs de 17h00 à la place «16 Août» avant d'organiser une marche le long du boulevard Mohammed V, ont arboré des banderoles et des pancartes et scandé des slogans plaidant en faveur d'une constitution démocratique et de la lutte contre l'injustice et la prévarication, appelant à des changements d'ordre économique et social. Ils revendiquaient notamment «une constitution démocratique émanant du peuple», «la séparation des pouvoirs», «la consécration du droit à l'enseignement, à la santé, à l'emploi et au logement», «la bonne gouvernance», et «la dissolution du parlement».
Les participants à cette manifestation, organisée à l'appel du Mouvement du «20 février», se sont dispersés dans le calme peu après 19h00 et aucun incident n'a été signalé.
Un sit-in a également été organisé dimanche à Settat, pour réclamer des réformes sociales, économiques et politiques.
Environ 300 personnes ont pris part à ce sit-in, qui s'est déroulé dans un climat empreint de sérénité et de responsabilité, scandant des slogans appelant à des changements dans différents domaines.
Les participants, des acteurs associatifs dont des membres du Mouvement du 20 février, ainsi que des jeunes de partis politiques, s'étaient rassemblés au centre-ville hissant des banderoles et pancartes et scandant des slogans pour la lutte contre le chômage et la corruption, le développement des secteurs sociaux et la promotion des valeurs démocratiques.

MAP
Mardi 5 Avril 2011

Lu 804 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs