Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

9ème édition de Mawazine : Promotion des musiques marocaines




La 9ème édition du Festival Mawazine, qui se tiendra du 21 au 29 mai, connaîtra une forte présence des artistes marocains. Ils seront quelque 40 chanteurs à participer à l’édition de cette année, ce qui constitue presque la moitié du plateau du Festival, tous styles et tendances confondus.
Ainsi, aux côtés d’artistes de dimension internationale qui ont marqué et continuent de marquer la scène artistique depuis presque cinq décennies, comme c’est le cas notamment de B.B King et Elton John, les chanteurs marocains auront une place de choix, une façon de « marocaniser » un peu plus cet événement et par conséquent, atténuer la fronde de ces artistes qui se plaignent du fait que les organisateurs des festivals ne les invitent pas.
Il y aura entre autres chanteurs marocains, Abdelhadi Belkhayat qui se produira le 28 mai, Mohamed El Ghaoui, Jil Jilala, Fatima Zahra Lahlou, Abderrahim Souiri et Bachir Abdou. Tout ce beau monde se produira sur les scènes Qamra et Place Moulay Hassan.
La partie organisatrice, en l’occurrence l’Association Maroc-Cultures, entend ainsi offrir au public un bouquet aussi riche que diversifié : « chanson moderne, chanson classique, chaâbi, musique amazighe, groupes musicaux connus et émergents, vibrations gnaouas, rap, hip-hop, bref, un bouquet éclatant de couleurs et d’harmonie ».
Côté gnaoua, c’est l’inévitable Hamid Kasri, dont la réputation a transcendé les frontières et qui aura la charge de porter le public en transe. Au niveau de la musique urbaine, le plateau est également alléchant puisqu’il regroupe les formations les plus en vue actuellement, à savoir Don Bigg, Hoba Hoba Spirit, Oum et  Nabila Maân. D’autres, moins connus, seront également de la fête comme Maghreb United, Dirty Facet, Chamical Bliss et Setta Fusion. A ceux-là, viennent s’ajouter Mouss Maher, Zoubeida Idrissi, Siboni, Samira Kadiri, Karim Kadiri, Amir Ali, le virtuose du violon, Massnaoua, Bnet El Ghiwane, Siham, Ali Alaoui, Itran, New Wave, Sallam et Sahara Generation. Cette catégorie se place en fait entre celle des musiques moderne et classique d’un côté, et la musique nouvelle génération qui, elle, s’est frayé son  chemin et conquis son propre public. Mais cette diversité reflète, en fait, le souci des organisateurs de faire plaisir à tous les goûts.
Le point d’orgue de cette 9ème édition sera à n’en point doute, la soirée de clôture qui sera marquée par un concert de 12 heures d’affilée, consacré aux talents de la nouvelle scène ; ces talents justement qu’on découvre avec plaisir tous les jours mais qui, dans certains cas, n’arrivent pas à percer par manque de moyens et de médiatisation. Mawazine se présente ainsi comme une occasion en or pour ces jeunes talentueux.
A bien analyser cette programmation, il apparaît que l’Association Maroc-Cultures tient absolument à réaliser les objectifs pour lesquels elle a été créée en 2001. L’un  étant justement de contribuer à la promotion des musiques marocaines tout en garantissant au public des prestations artistiques à la fois riches et diversifiées.

L
Samedi 6 Février 2010

Lu 377 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs