Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

90.720 m3 d’eaux usées traités quotidiennement à Marrakech




Dans le cadre de l’ouverture de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité (RADEEMA) de Marrakech sur son environnement, une visite guidée au sein de la station d’épuration des eaux usées de la ville, a été organisée le 9 avril, au profit d’un groupe de journalistes représentant différents supports médiatiques aussi bien nationaux que régionaux.
L’objectif de cette visite est de présenter le projet dans sa globalité tout en faisant ressortir sa dimension écologique et environnementale.
Lancé en 2006 par la RADEEMA, le grand projet de traitement et de réutilisation des eaux usées a été conçu dans le but d’accompagner le développement urbanistique et touristique de la ville et de s’impliquer  dans la politique nationale de sauvegarde de l’environnement et de la préservation des ressources hydriques. Ce projet qui consiste en la construction en deux tranches d’une station d’épuration et la réalisation d’un réseau de réutilisation de 60 km, permettra de traiter la pollution de 1.300.000 équivalent habitant et la mobilisation de plus de 33 millions de m3 par an, répondant aux normes internationales en matière d’irrigation des espaces verts de la Palmeraie et servira également pour la recharge de la nappe phréatique, a expliqué Abdellah Adjour, chef de la division de communication à la RADEEMA. Et de poursuivre que ce projet réalisé sur une superficie totale estimée à 17 ha grâce à une enveloppe budgétaire de près d’un milliard 76 millions de DH se veut une avant-première au Maroc. Il a fait savoir également que la concrétisation de ce projet, dont la première tranche est déjà opérationnelle depuis 2008, l’a été grâce à la mise en œuvre du savoir-faire de compétences marocaines, par la conjugaison des efforts de la Régie, son Conseil d’administration et l’appui de sa tutelle. L’objectif de cette première tranche est de traiter la quasi-totalité des eaux usées de la ville de Marrakech, soit 90.720 m3/jour au stade primaire par une succession d’étapes de traitement suivantes : dégrillage grossier à 100 mm, dégrillage fin à 10 mm, dessablage et déshuilage et décantation primaire physique et gravitaire.     Ce projet se veut ainsi l’œuvre d’un ensemble d’acteurs, tous soucieux de la préservation de l’environnement et de la protection des ressources en eau à  Marrakech, ville connue actuellement par un potentiel hydrique très limité eu égard à son développement sans précédent. La station d’épuration des eaux usées de Marrakech marque une étape décisive dans la démarche de la Régie et reflète un aspect positif dans sa stratégie globale de gestion basée sur la convergence, l’unification de la vision et l’élaboration d’une culture de l’image institutionnelle, a-t-il poursuivi. Avec l’aboutissement de ce projet, la Régie contribue activement comme acteur principal de développement durable dans les problématiques locales et nationales liées à la gestion intégrée des ressources en eau et de l’amélioration de la qualité de l’environnement à travers la protection des ressources en eau contre la pollution, leur préservation, la mobilisation d’une ressource alternative et renouvelable pour l’irrigation et aussi l’amélioration de la qualité de l’air et par sa contribution à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Mohamed RAMI
Lundi 13 Avril 2009

Lu 1227 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs