Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

800.000 "entrées illégales" dans l'UE depuis le début de l'année

Athènes a commencé la répartition des réfugiés dans le reste de l'UE




Quelque 800.000 "entrées illégales" dans l'Union européenne ont été dénombrées depuis le début de l'année, a déclaré Fabrice Leggeri, le patron de l'agence européenne de surveillance des frontières Frontex, au quotidien allemand Bild de mercredi.
 M. Leggeri, avertissant que l'afflux de migrants en Europe n'a probablement pas "atteint son paroxysme", appelle les Etats européens à placer en rétention les candidats malheureux à l'asile pour les renvoyer "rapidement" dans leur pays d'origine, indique l’AFP.
Ce chiffre dépasse les dernières estimations du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), mais le mode de comptage de Frontex permet de recenser la même personne plusieurs fois, avait précisé l'agence mi-octobre.
"Les Etats européens doivent se préparer à l'idée qu'une situation très difficile nous attend dans les prochains mois", alerte M. Leggeri, rappelant que Frontex est chargée de la "surveillance" des frontières mais n'a pas le pouvoir de refouler les migrants.
 Il a jugé que les "hotspots", centres d'accueil et d'enregistrement prévus sur les îles grecques et en Sicile, ne permettraient pas de résorber l'afflux de demandeurs d'asile, puisqu'ils ne permettent pas un "séjour prolongé" sur place.
 "Celui qui est entré illégalement et n'a aucun droit à l'asile doit être rapidement renvoyé dans son pays", a insisté M. Leggeri, estimant que l'UE a besoin "de structures d'accueil" où les migrants "doivent au besoin être enfermés".
 Le patron de Frontex appelle donc les Etats européens à "faire usage de manière plus conséquente" de leur droit, prévu par les textes européens, de placer en rétention "jusqu'à 18 mois" un étranger en situation irrégulière pour "organiser son retour".
 Ce sujet est le principal point de discorde au sein de la coalition gouvernementale en Allemagne, premier pays d'accueil des candidats à l'asile: les conservateurs souhaitent la création de "zones de transit" le long de la frontière permettant de retenir les migrants pendant l'examen accéléré de leur dossier, comme dans les aéroports.
 Les sociaux-démocrates s'y refusent, dénonçant des "camps de masse" ou des "zones de détention" dont ils contestent de surcroît l'utilité.
Par ailleurs, Athènes a commencé  hier la répartition des réfugiés dans le reste de l'UE. Trente personnes, en majorité syriennes et irakiennes, quittaient la Grèce mercredi matin à destination du Luxembourg, dans le cadre de la première relocalisation de migrants arrivés sur le territoire grec.
 Les six familles concernées ont été accompagnées au pied de l'avion notamment par le Premier ministre grec Alexis Tsipras, le commissaire européen à l'Immigration Dimitris Avramopoulos, le président du Parlement européen Martin Schulz et le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn.
En vertu du plan de "relocalisation" décidé par l'UE, au total près de 160.000 migrants, dont 66.000 entrés par la Grèce, doivent être répartis dans les pays membres de l'Union. Deux départs ont déjà eu lieu depuis l'Italie en octobre, à destination de la Suède et de la Finlande, ce qui a concerné quelque 87 personnes, érythréennes et syriennes.
 Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a reconnu que le départ de mercredi n'était qu'une "goutte dans l'océan", mais en espérant qu'elle devienne "un torrent, puis un fleuve d'humanité".

Jeudi 5 Novembre 2015

Lu 363 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs