Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

7ème édition du Festival du théâtre maghrébin populaire : La ville blanche vit au rythme du théâtre




7ème édition du Festival du théâtre maghrébin populaire : La ville blanche vit au rythme du théâtre
Le Festival du théâtre maghrébin populaire est de retour. Le lever de rideau est prévu pour demain 16 décembre. Cinq pays vont participer à cette 7ème  édition, consacrée à la célébration du dramaturge et auteur de pièces Abdelkrim Berrechid, l’une des figures emblématiques du théâtre marocain. Une soirée hommage lui sera consacrée en signe de reconnaissance et une manière de réhabiliter ce grand nom de la dramaturgie marocaine.
Né en 1943 à Berkane, Abdelkrim Berrechid est l'auteur de plus de 35 textes en arabe classique dont certains ont été traduits en plusieurs langues.
 L’auteur est connu par la richesse et la diversité de son œuvre ainsi que par ses contributions au répertoire théâtral marocain. C’est pourquoi, il s’est imposé aujourd’hui comme l’un des initiateurs du mouvement théâtral au Maroc.
Organisée par l’Association Atelier Waha théâtre, avec le soutien du Conseil de la ville de Casablanca et le ministère de la Culture, cette édition 2010 se veut résolument tournée vers l’approfondissement du dialogue autour des questions qui ont accompagné le théâtre maghrébin, notamment, celle du rôle du patrimoine dans la création d’une scène théâtrale qui répond aux spécificités historique, intellectuelle et civilisationnelle de la région du Maghreb.
Cette année, le Festival connaîtra la participation de troupes venant du Maroc, de l'Algérie, de la Tunisie, de la Libye et de l'Espagne dont les spectacles seront au théâtre Sidi Belyout et au Complexe culturel Hassan Skalli. Des ateliers pour jeunes amateurs du théâtre, encadrés par des professionnels ainsi qu'une conférence animée par des artistes et intellectuels marocains et maghrébins sous le thème "Le patrimoine et son rôle dans l'industrie d'un théâtre maghrébin» figurent au programme de cette édition qui sera également marquée par la participation du théâtre sahraoui en dialecte hassani. Créé il y a sept ans, comme espace d’échange sur les problématiques liées à l’exercice de l’art dramatique au Maroc et au Maghreb, il est devenu désormais un rendez-vous incontournable pour les amateurs et les professionnels du théâtre et un symbole de la vitalité des scènes marocaines et maghrébines. 

Hassan Bentaleb
Mercredi 15 Décembre 2010

Lu 493 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs