Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

7ème édition de l’Alegria Festival de Chefchaouen : Les musiques investissent la cité bleue




7ème édition de l’Alegria Festival de Chefchaouen : Les musiques investissent la cité bleue
Une ambiance de grand jour règnera du 8 au 10 juillet prochain à Chefchaouen, à l’occasion de la septième édition de l’Alegria Festival de Chefchaouen. La charmante ville bleue, perchée sur les roches brunes du Rif, déroulera le tapis à douze groupes et artistes venant du Maroc, d’Espagne, d’Amérique latine et d’autres horizons.
«Favoriser la promotion de la ville et de la région, à travers des activités culturelles et artistiques conçues autour de la diversité et la modernité est le but que nous cherchons», a déclaré Othmane Alami, lors d’une rencontre avec la presse tenue vendredi 19 à Chefchaouen.
Au cours de cette rencontre, le président de l’Association Alegria Chamalia, organisatrice du Festival, a exposé les grandes lignes de cette année, soulignant que « notre ambition est de porter cette édition à des horizons meilleurs ».
«Alegria est le fruit d’un travail qui dure dans le temps. La ligne éditoriale du Festival, que nous voulons inscrire dans un cadre engagé, se base sur deux concepts: la diversité et la modernité autour du patrimoine du Maroc», a pour sa part souligné El Harti Larbi, directeur artistique du Festival. Tout en « assumant » la modeste taille du Festival, ce dernier a rappelé qu’«on peut construire un espace propre à Chefchaouen autour de la découverte».
Pour sa septième édition, le Festival propose dans son volet musical, deux rencontres exceptionnelles. La première aura lieu sur la scène Ota Hammam qui accueillera en ouverture deux grandes artistes: Samira Kadiri et Rocio Marquez. « D’une seule voix, elles exprimeront le flamenco et la musique andalouse marocaine. Il s’agit du spectacle La Zambra, une production parrainée par l’Alegria Festival de Chefchaouen et le Festival Madrid Sur », ont souligné les organisateurs.
La seconde rencontre interviendra en clôture. Avec Marcel Khalifé du Liban et Naziha Meftah, artiste chaounie de renommée internationale. Qui se produiront sur la scène Alegria.
Feront aussi partie de la fête, les groupes et artistes qui proposeront, trois jours durant, des rythmes inspirés de la hadra (Akhawat El Fane Assil), du jazz mêlé à la darija (Othman El Kheloufi Band), du chaâbi groove (Mazagan), du pop rock aux influences madrilènes (Vetusta Morla), de la musique catalane (Troba Kung Fu) et du flamenco expérimental (Ojos de Brujo).
Les festivaliers danseront également aux rythmes et sonorités de Barry connu pour ses thèmes revendicatifs et sa sensibilité à la parole tellurique et du groupe cubain Asere fusionnant reggae et soul.
Ce rendez-vous comporte aussi une exposition de peinture contemporaine organisée en partenariat avec la ville de Chefchaouen, à la Galerie Bertucci. Déclinée sous le signe «Lika» (rencontre), elle verra la participation des  artistes marocains des années 60 et la jeune génération issue des écoles de Casablanca et de Tétouan.
Outre les ateliers de création artistique pour handicapés (Maroc/Espagne), figurent également au programme : le théâtre avec la Compagnie chaounie de Hamid Boukili, le Karlik Teatro et les marionnettes (Espagne) ainsi que le cinéma avec le Club 24 (Maroc).
A  propos de la place des artistes chaouinis dans cet événement, El Harti Larbi rassure : « La présence des artistes de Chefchaouen est une réalité dans ce Festival. Mieux, par le biais de l’Association Chamalia, nous avons commencé à les faire participer à d’autres festivals à l’étranger.»
A la question sur l’apport de l’Association Alegria Chamalia dans l’organisation et l’émancipation du Festival, Othmane Alami fait constater qu’« aujourd’hui, nous n’avons pas le même recul qu’il y a quatre ans. Notre rôle est de pérenniser la garantie financière dont a besoin cet événement. Aussi, savoir donner et recevoir autrement, c’est ce qui nous anime».
Soulignant la contribution du Festival au développement de la ville de Chefchaouen, le président de l’Association Alegria Chamalia a attiré l’attention de l’auditoire sur la progression du nombre de maisons d’hôtes qui « est passé de (pratiquement) rien à une quarantaine aujourd’hui », grâce entre autres à cet événement.
Organisé en partenariat avec l’Agence pour la promotion et le développement du Nord, Alegria Festival Chefchaouen s’inscrit dans l’éventail des projets entrepris ces dernières années dans le Nord du Royaume pour la revitalisation et la redynamisation de cette région.
Le Festival bénéficie du soutien de plusieurs institutions publiques et privées dont la province et la municipalité de Chefchaouen, la Fondation Institut international de théâtre méditerranéen, l’Ambassade d’Espagne.

ALAIN BOUITHY
Mardi 22 Juin 2010

Lu 936 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs