Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

7ème Festival international de la bande dessinée : Tétouan célèbre la bulle arabe




7ème Festival international de la bande dessinée : Tétouan célèbre la bulle arabe
Une immersion dans l’univers de la bande dessinée arabe. Voilà ce que propose l'Association "Chouf" à l’occasion de la septième édition de son Festival international de la bande dessinée, un événement dédié au 9ème Art.
Organisée sous le patronage de l'Institut national des Beaux-Arts de Tétouan (INBA), cette édition aura lieu du 14 au 26 mai dans la ville du Nord. Et verra la participation de dix artistes représentant cinq pays.
Plusieurs activités figurent au menu de cette manifestation qui s’annonce riche et variée. Outre les nombreuses expositions prévues dans plusieurs sites de la ville, des tables rondes, des rencontres ainsi que des débats, les organisateurs prévoient une résidence artistique au profit des artistes arabes. A l’issue de laquelle, ces derniers produiront un album collectif sous le thème «Dessine-moi le Printemps arabe». Un clin d’œil à la révolution qu’a connue le Maghreb et qui n’a pas laissé indifférents les artistes. Le Festival comporte aussi des spectacles, de la musique, des ateliers d’animation ainsi que «des visites aux établissements scolaires pour familiariser les jeunes avec la bande dessinée», explique-t-on auprès des organisateurs.
Figurent également au programme, des séances de signature d’ouvrages, dédicaces autour de deux ouvrages d'auteurs égyptiens consacrés au Printemps arabe, «Quand le peuple» de Dina Saïd et «18 jours» de Hanan  Al Karargy ainsi que la dédicace du nouvel album de BD de l’auteure libanaise Lena Merhej «Confiture et yaourt (ou comment ma mère est devenue libanaise)». 
L’Espagne est l’invitée d'honneur de cette édition qui décernera un prix "Jeunes talents" destiné à encourager la production et la diffusion de la bande dessinée. A propos de cette compétition, il est à noter que les candidats sélectionnés bénéficieront d’une résidence d'artistes, animée par des artistes invités, à l'Institut national des Beaux-Arts de Tétouan.
Soulignons qu’un prix officiel du meilleur album «Jeunes talents projet d’album» sera décerné au meilleur d’entre ces candidats lors de la cérémonie de clôture du Festival. Aussi, les quatre premières planches plus la couverture de chaque projet sélectionné feront l’objet d’une exposition intitulée “Jeunes talents projet d’album” durant le festival.
Cette année, le Festival s’intéressera aussi aux jeunes créateurs venus de France, de pays africains et du Maroc à travers deux concours nationaux «Carion» et «Faber Castel»  pour la bande  dessinée, auxquels ils seront invités à participer.
A propos justement du continent africain, il est important de souligner que le Festival «renoue avec ses racines africaines en invitant la République démocratique du Congo et la Côte d'Ivoire», soulignent les organisateurs.

ALAIN BOUITHY
Mercredi 9 Mai 2012

Lu 867 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs