Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

73 millions de jeunes chômeurs en 2013

Pas d'amélioration en vue




73 millions de jeunes chômeurs en 2013
Aucune amélioration du marché du travail des jeunes n'est à attendre à moyen terme, avec un taux de chômage mondial des 15-24 ans attendu à 12,8% en 2018 contre 12,3% en 2013, selon une étude de l'Organisation internationale du travail (OIT) publiée mercredi. En 2013, à l'échelle mondiale, il y aura près de 73,4 millions de jeunes chômeurs, une augmentation de près de 3,5 millions depuis 2007 et de 0,8 million depuis 2011, selon le rapport "Tendances mondiales de l'emploi des jeunes".
Globalement, entre 2012 et 2018, le nombre de jeunes chômeurs va augmenter de plus de deux millions, ce qui équivaut à une progression de près de 25%.
"En 2018, le taux de chômage des jeunes devrait s'élever à 12,8% (contre 12,6% en 2013), avec des disparités régionales croissantes", prédisent les experts de l'OIT.
Les économistes estiment que les économies avancées devraient enregistrer des "améliorations" qui seront compensées par une dégradation de la situation dans d'autres régions, principalement en Asie. "Un des éléments les plus effrayants est la méfiance des jeunes générations actuelles vis-à-vis des systèmes politiques et socio-économiques", estime l'OIT.
"Une partie de cette méfiance s'est exprimée à travers des manifestations politiques, tels que les mouvements anti-austérité en Grèce ou en Espagne" où les jeunes chômeurs représentent plus de la moitié des jeunes actifs, explique l'organisation internationale basée à Genève.
D'une façon générale, l'OIT se montre particulièrement inquiète quant à la situation actuelle dans trois régions -- les économies développées et l'Union européenne, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord -- où le chômage des jeunes s'est envolé depuis 2008.
Dans les économies développées et l'Union européenne, le chômage des jeunes a ainsi bondi de 24,9% entre 2008 et 2012.
Le taux de chômage des jeunes dans cette même région a quant à lui atteint 18,1% en 2012 et selon les dernières prévisions de l'OIT il ne devrait pas passer sous les 16% avant 2018.
A moyen terme, le taux de chômage des jeunes devrait subir une nouvelle pression quand ceux qui continuent d'étudier faute de débouchés professionnels arriveront sur le marché du travail.
Si la situation des jeunes dans l'UE fait régulièrement la Une des médias, l'OIT relève que "les régions en développement sont confrontées à des défis majeurs en termes d'emploi des jeunes, et enregistrent d'importantes divergences".
Ainsi, le taux de chômage des jeunes devrait atteindre 30% au Moyen-Orient en 2018 (contre 28,3% en 2012) et 23,9% en Afrique du Nord (contre 23,7% en 2012).
En Asie, la situation est nettement plus favorable actuellement mais elle devrait se dégrader, enregistrant en 2018 des taux de chômage des jeunes de 10,5% en Asie de l'Est (contre 9,5% en 2012), de 14,3% en Asie du Sud-Est et Pacifique (contre 13,1% en 2012) et de 9,8% en Asie du Sud (contre 9,3% en 2012).
En Amérique latine et Caraïbes, ce taux devrait aussi progresser de 12,9% en 2012 à 13,6% en 2018. Il devrait rester stable, à 11,7%, dans les pays d'Afrique sub-saharienne.

Libé
Jeudi 9 Mai 2013

Lu 134 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs