Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

72èmes Golden Globes




Jonathan Sehring, Richard Linklater, Cathleen Sutherland, Lorelei Linklater, Patricia Arquette, Ellar Coltrane,  John Sloss, Ethan Hawke avec leurs Golden Globes obtenus pour le film “Boyhood”
Jonathan Sehring, Richard Linklater, Cathleen Sutherland, Lorelei Linklater, Patricia Arquette, Ellar Coltrane, John Sloss, Ethan Hawke avec leurs Golden Globes obtenus pour le film “Boyhood”
Considérée comme la plus prestigieuse cérémonie de prix après les Oscars, les Golden Globes se sont déroulés ce dimanche 11 janvier 2015 à Los Angeles. Précédé d'un défilé sur tapis rouge où les stars révèlent tout leur glamour,
l'événement vient saluer
le meilleur du cinéma et de
la télévision. Les prix sont
décernés par la Hollywood
Foreign Press Association. Comme l'an passé, ce sont
les irrésistibles Tina Fey et Amy Poehler, qui se sont chargées
de la présentation. Cette année, les nominations mettaient en avant Birdman avec sept
présences dans les catégories
et Jennifer Aniston qui avait le bonheur d'être nommée en
actrice dramatique, elle qui est habituée à la case "rom-com". Au final côté cinéma, les grands gagnants seront Boyhood (3 prix) et Birdman (2 prix) suivis de The Grand Budapest hotel qui a eu le trophée de meilleure comédie. Pour la télévision, Transparent, The Affair et Fargo ont chacun deux récompenses.
Les prix ont, par ailleurs, été remis cette année par une galerie des plus grandes stars du cinéma et du petit écran, dont Jennifer Aniston, Bryan Cranston, de la série à succès "Breaking Bad", Jane Fonda, Harrison Ford,
Jennifer Lopez, Gwyneth Paltrow et Matthew McConaughey.

PALMARES

72èmes Golden Globes
Cinéma 

Meilleur film dramatique: "Boyhood"
Meilleure comédie: "The Grand Budapest Hotel"
Meilleur acteur dans un film dramatique: Eddie Redmayne, "Une merveilleuse histoire du temps"
Meilleur acteur dans une comédie: Michael Keaton, "Birdman"
Meilleure actrice dans un film dramatique: Julianne Moore, "Still Alice"
Meilleure actrice dans une comédie: Amy Adams, "Big Eyes"
Meilleur acteur dans un second rôle: J.K. Simmons, "Whiplash"
Meilleure actrice dans un second rôle: Patricia Arquette, "Boyhood"
Meilleur réalisateur: Richard Linklater, "Boyhood"
Meilleur film étranger: "Leviathan" (Russie)
Meilleur film d'animation: "Dragons 2"


72èmes Golden Globes
Télévision

Meilleure série dramatique: "The Affair" (Showtime)
Meilleur acteur dramatique: Kevin Spacey, "House of Cards"
Meilleure actrice dramatique: Ruth Wilson, "The Affair"
Meilleure série comique: "Transparent" (Amazon)
Meilleur acteur comique: Jeffrey Tambor, "Transparent"
Meilleure actrice comique: Gina Rodriguez, "Jane the Virgin"
Meilleure mini-série Palmarès
Cinéma :
Meilleur film dramatique: "Boyhood"
Meilleure comédie: "The Grand Budapest Hotel"
Meilleur acteur dans un film dramatique: Eddie Redmayne, "Une merveilleuse histoire du temps"
Meilleur acteur dans une comédie: Michael Keaton, "Birdman"
Meilleure actrice dans un film dramatique: Julianne Moore, "Still Alice"
Meilleure actrice dans une comédie: Amy Adams, "Big Eyes"
Meilleur acteur dans un second rôle: J.K. Simmons, "Whiplash"
Meilleure actrice dans un second rôle: Patricia Arquette, "Boyhood"
Meilleur réalisateur: Richard Linklater, "Boyhood"
Meilleur film étranger: "Leviathan" (Russie)
Meilleur film d'animation: "Dragons 2"

“Boyhood”, grand gagnant de l’édition

"Boyhood", tourné sur douze ans avec les mêmes acteurs, a été sacré meilleur film dramatique aux Golden Globes dimanche lors d'une cérémonie marquée par de vibrants hommages aux victimes des attentats de Paris.
"C'est un film très personnel pour moi", a déclaré Richard Linklater, qui a aussi reçu le Golden Globe du meilleur réalisateur, dédiant son prix "aux familles qui traversent ce monde et font de leur mieux".
"Boyhood", relate l'enfance d'un petit garçon (Ellar Coltrane) qui devient un homme dans une famille déchirée. Emouvant et unique en son genre, il a été tourné sur plus d'une décennie dans le plus grand secret avec les mêmes comédiens: Ellar Coltrane, que l'on voit grandir sous nos yeux, Patricia Arquette qui joue sa mère et a été nommée meilleure actrice dans un second rôle, et Ethan Hawke.
Tout au long de la soirée, de vibrants hommages ont été rendus aux 17 victimes des attentats en France, qui ont notamment visé l'hebdomadaire Charlie Hebdo. "Aujourd'hui était une journée extraordinaire, il y avait des millions de personnes dans la rue pas seulement à Paris mais aussi dans le monde entier", a déclaré la star hollywoodienne George Clooney en recevant le prix Cecil DeMille, honorant sa carrière et son engagement humanitaire. "Nous ne marcherons pas dans la peur. Nous ne le ferons pas... Alors, +je suis Charlie+", a-t-il dit en français, tout comme Jared Leto, qui a ajouté: "On vous aime". Il a aussi espéré que les attentats en France ne vont pas alimenter un sentiment anti-musulman.
En début de soirée, Theo Kingma, président de l'HFPA, qui remet les Golden Globes, avait affirmé: "Nous devons être unis face à quiconque voudrait réprimer la liberté d'expression, partout, de la Corée du Nord à Paris", suscitant une ovation debout. Il faisait aussi allusion à l'attaque informatique subie par Sony Pictures pour faire annuler la sortie du film parodique "L'interview qui tue!", attribuée par les Etats-Unis à Pyongyang.
Amy Adams, sacrée meilleure actrice dans une comédie pour "Big Eyes", a affirmé que son "coeur est avec tout le monde à Paris et tous ceux qui sont victimes de la violence".
C'est "Grand Hotel Budapest", de Wes Anderson, qui a été nommé meilleure comédie, battant le favori "Birdman", d'Alejandro Inarritu, reparti avec deux prix, dont celui du meilleur scénario. Son interprète Michael Keaton a été sacré meilleur acteur dans une comédie pour le rôle d'un ex-comédien de films de super-héros qui tente de renouer avec la gloire au théâtre. Lui-même avait jadis joué "Batman". Les maîtresses de cérémonie Tina Fey et Amy Poehler n'ont cessé lors de la soirée de faire allusion à l'attaque informatique de Sony Pictures. "Ce soir, nous célébrons (...) tous les films qui ont été approuvés par la Corée du Nord", ont-elles lancé, tandis qu'une pseudo-journaliste et militaire nord-coréenne s'est levée pour faire un "selfie" avec Meryl Streep avant de monter sur scène. Parmi les multiples prix remis dimanche à l'hôtel Hilton de Beverly Hills, le Britannique Eddie Redmayne a été sacré meilleur acteur dans un film dramatique pour "Une merveilleuse histoire du temps", sur le cosmologue de génie paralysé, Stephen Hawking. La radieuse Julianne Moore a quant à elle été primée pour son interprétation dans "Still Alice" d'une femme malade d'Alzheimer.
En télévision, "The affair", mi-liaison extraconjugale torride mi-polar, et "Transparent", sur un père de famille transgenre qui fait son "coming out", ont été récompensées.

...Et de deux pour Amazon

Le géant américain du commerce en ligne Amazon a fait une percée dimanche dans le monde de la télévision en s'adjugeant deux Golden Globes pour sa série "Transparent", devancant son rival Netflix dans un contexte de montée en puissance de la télévision sur Internet.
"Transparent" qui raconte l'histoire d'un père transgenre qui fait son "coming out", a remporté le prix de la meilleure série comique alors qu'Amazon participait pour la première fois aux prix décernés dimanche soir à Los Angeles. Jeffrey Tambor qui joue le rôle de ce père se dévoilant devant ses enfants, eux-mêmes en proie à des questions sur leur identité sexuelle, a reçu quant à lui le Golden Globe de meilleur acteur comique.
Ce prix "est dédié aux trop nombreux transgenres qui meurent trop jeunes", a déclaré la créatrice de la série Jill Soloway, co-scénariste de "Six feet under". Jeffrey Tambor, vétéran de la comédie américaine, a également dédié son prix à la communauté transgenre. En octobre, Amazon a commandé une deuxième saison de "Transparent", dont le succès est à la fois public et critique. La série avait pour concurrents "Girls" (HBO), "Orange Is The New Black" (Netflix), "Jane the virgin" (CW) et "Silicon Valley (HBO). Le site de vidéos en ligne Netflix remporte pour sa part un Golden Globe grâce à Kevin Spacey au rôle de politicien implacable dans le désormais quasi culte "House of Cards".
Amazon a récemment dopé son offre de vidéos en flux ("streaming") même si ses séries maison comme "Alpha house" n'ont jusqu'à présent pas eu l'impact des séries de Netflix, mondialement acclamées, comme "House of Cards" et "Orange Is The New Black."

Mardi 13 Janvier 2015

Lu 413 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs