Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

6.000 Marocains violentés par leurs épouses




6.000 Marocains violentés par leurs épouses
Il est une autre violence non moins avilissante, c’est la violence psychologique qui concerne 10% des cas reçus : «J’ai encore en tête le cas d’un aide pharmacien  dont la femme atterrit sur le lieu de travail et le traite de tous les noms au vu et au su de tout le monde. Son image s’en trouve évidemment bien ternie ».
Dérober les papiers officiels du mari tels que passeport ou chéquier est une autre arme redoutable utilisée dans  10%  des cas où la femme chasse l’homme du foyer conjugal. D’habitude, c’est plutôt le contraire qui arrive. Le temps pour le mari de récupérer ses papiers, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts, ne manque pas de préciser notre militant.
D’autres cas (20%) sont répertoriés par le réseau dans la rubrique divers.  «Nous avons reçu plusieurs cas d’hommes victimes de harcèlement sexuel depuis la création du Réseau». C’est l’histoire par exemple  de cet  employé qui est venu nous voir, parce qu’il se faisait harceler sexuellement dans son travail par sa supérieure. Ayant résisté à ses avances constantes, il a fini par démissionner». Des histoires qui reviennent souvent dans ce cadre.  «Le cas d’un autre monsieur qui était chauffeur particulier d’une femme riche est aussi très significatif. Elle lui a fait plusieurs allusions, des avances […] et devant son refus, elle a fini par le virer », raconte M. Bahjaji. D’autres faits font état de la disparition  de la femme qui emmène avec elle ses enfants laissant le mari sans nouvelles. Des cas plus criants les uns que les autres. Un phénomène qui risque de prendre de l’ampleur vu les conditions de crise économique que traverse le pays. «Notre Réseau, le seul qui existe au Maroc, essaie avec les moyens fort modestes dont il dispose  de parer au mieux à tous ces phénomènes. Des centres d’écoute, un appui juridique voire psychologique débouchent parfois  sur un dénouement heureux. Notre souci primordial est avant tout de préserver la famille dont l’équilibre constitue l’ossature de toute la société.»
Ne dit-on pas à juste titre «qui sème le vent récolte la tempête». Alors basta à toute cette  violence qui n’engendre finalement que la violence !

Nezha Mounir
Lundi 25 Juin 2012

Lu 1106 fois


1.Posté par le marocain le 25/06/2012 13:57
En réalité,ce n'est pas la femme qui est martyrisée mais c'est bien l'homme.Certaines femmes ne se sentent tranquilles tant qu'elles ne créent des problèmes à leur mari. Il y a des femmes qui ne couchent même pas avec leur mari,sinon une fois,lors de la paie du fin de mois.
La femme est un obstacle a la vie familiale.c'est elle qui dirige la tenue dans la maison(repas,entretien chambre à coucher,la préparation des repas.De tout cela il faut dire que la femme dans certain cas est un obstacle au bon épanouissement d'une famille.
(trop de dépense,suivi de gaspillage)
La femme est l'ennemi d'elle même sans conteste.

2.Posté par Rachid le 27/06/2012 00:06
J'aimerais réagir au commentaire de 'Le marocain'.

C'est vraiment le monde à l'envers dans votre commentaire ! La femme n'est pas l'ennemi d'elle même ! C'est plutôt le contraire ! C'est l'homme qui est l'ennemi de lui même ! et la plupart du temps, l'homme n'est qu'un infidèle et violent ! Parler de 6000 cas d'hommes violentés par leurs épouses n'est rien comparé aux millions de femmes violentés par leurs maris !

Les hommes eux ont une vie de liberté ! du matin au soir dans la rue ! les cafés ! entre amis ! Lui, l'homme il s'habille comme il veut ! il rentre même dans une mosquée faire la prière avec un t-shirt écrit 'New york' !

La pauvre femme vit dans la souffrance et elle passe souvent sa vie à attendre ! Car elle, tout est compliqué dans sa vie ! Même pour sortir acheté un pain ou un kilo de tomates ! elle se fait harcelé et dragué par des hommes en chaleurs qui ne respecte RIEN !

La femme est une victime dans la société marocaine !

Si la femme fait de la misère à son mari c'est que lui n'est pas respectable ! sans doute adultère et coureur de jupons !

La femme ne doit pas faire confiance à un homme. Et il faut que la femme pense à sa vie en faisant des études et travaillant !

Je pense à ces pauvres femmes qui une fois le mari décédé passe leurs vies à attendre leurs morts, en ne se remariant pas ! alors que l'homme lui se remarie et sans aucune honte le fait avant même un an la mort de sa femme ! j'ai vu des hommes se marié un ou deux mois après que sa femme soit mort !!! Est ce qu'une femme ferait cela ?

La souffrance, c'est l'homme qui en est coupable !

De toute façon, l'homme n'apporte que le malheur et la destruction sur terre.

Je trouve bien qu'il y ai un retour de bâton et que certaines femmes font la vie dure à leurs maris. C'est ce qu'ils méritent !


3.Posté par le marocain le 27/06/2012 07:00
@..........Rachid
Enfin de compte et à la fin de ton commentaire tu es revenu à la réalité,comme quoi la femme fait une vie dure à son mari.Donc pourquoi ne pas reconnaître que tous les malheurs viennent de la femme tout court.Et j'en ai vu des exemples Monsieur.

4.Posté par Rachid le 27/06/2012 14:27
@.... Le marocain.

Pour se mettre d'accord, on va dire que les deux sont coupable de cette situation. :)

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs