Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

5ème festival “ Mer et Désert “ : Abdelwahab Doukkali honoré à Dakhla




La 5ème édition du festival “Mer et Désert”, tenue à Dakhla a rendu, vendredi soir, un vibrant hommage au célèbre chanteur marocain Abdelwahab Doukkali qui a illuminé de sa présence la place Hassan II et charmé le public avec ses belles chansons.
Au cours de cette soirée festive, tenue en présence d’une foule nombreuse, Doukkali a été hautement salué par les témoignages d’artistes et de responsables locaux et chaleureusement accueilli par le public qui a tenu à exprimer tous les sentiments d’estime, d’admiration et d’affection qu’il voue à cette star de la chanson marocaine.
Les différents intervenants ont été unanimes à souligner que Doukkali, artiste mondialement reconnu, est profondément ancré dans la mémoire collective des Marocains, grâce à ses succès qui ont toujours enchanté le public et fait de lui une véritable icône de la chanson maghrébine et arabe.
Très fière de sa présence au festival “Mer et Désert” de Dakhla, Doukkali a fait part à cette occasion de son immense joie de se retrouver dans cette ville marocaine et de rencontrer son public accueillant et chaleureux.
Lors de cette soirée, Doukkali, drapé pour l’occasion dans une large Draia (habit traditionnel sahraoui) a puisé dans son répertoire personnel en interprétant avec beaucoup d’amour et de passion, ses plus célèbres chansons et mélodies, dont “Marsoul El Houb”, “Kan Ya Makan”, “Lil o Njoum”, qui ont été reprises en chœur par le public présent.
Natif de Fès, Abdelwahab Doukkali est initié très jeune à la musique puisque son premier passage à la radio en 1957, à l’âge de 16 ans. Après un séjour de quatre ans en Egypte, où son talent reçoit l’accréditation d’un public exigeant, Doukkali entame au Maroc une carrière illuminée par l’inoubliable chanson “Mana illa Bachar”.
Artiste aux expériences multiples, Doukkali a déployé son immense talent dans le théâtre, le cinéma, la musique classique, avec dans chaque genre, des partenaires parmi les plus grands.
Cette soirée artistique a vu le passage sur scène des chanteurs mauritanien Cheikh Ould Labiad et français Yvan Le Bolloc’h dont les prestations ont rencontré un grand succès de la part du public.
Le chanteur marocain Mohamed Rouicha a, de son côté, brillé de mille feux et réussi à égayé par ses belles chansons en Amazigh cette deuxième soirée du festival “ Mer et Désert “.
Le festival est marqué également par l’organisation d’autres activités riches et variés, notamment les rencontres d’échange entre “femmes d’ici et d’ailleurs” et “la résidence d’artistes”, des compétitions de glisse en mer, le salon économiques et professionnel, des spectacles de fantasia et des courses de dromadaires. 

MAP
Lundi 28 Février 2011

Lu 339 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs