Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

5ème Festival international du film court et du documentaire de Casablanca : Promouvoir le patrimoine cinématographique arabe




5ème Festival international du film court et du documentaire de Casablanca : Promouvoir le patrimoine cinématographique arabe
Du jeudi 29 avril au lundi 3 mai prochain, Casablanca accueillera la cinquième édition de son jeune Festival international du film court et du documentaire. Qui, cette année, rendra un hommage aux acteurs marocains Fatima Ouechay et Younès Megri et grand réalisateur égyptien Ali Badrkhan.
Le cinéma Rif et le Théâtre Mohammed VI serviront de décor aux différentes activités programmées dans le cadre de cette édition consacrée à la promotion du patrimoine cinématographique arabe.
Pour  sa cinquième édition, le Festival s’est choisi un jury d’exception composé notamment de Rachida Chbani (directrice artistique du Festival du film arabe de Bruxelles), Saïd Salmeen (réalisateur émirati), Nourddine Kachti (critique cinématographique  marocain), Khalil Damoun (président de l’Association des critiques cinématographiques au Maroc) et Claudio Paleto (réalisateur italien).
Organisée en coordination avec le Centre cinématographique marocain (CCM), cette édition se distingue par une programmation riche et variée. Avec en prime deux compétitions officielles. La première est consacrée aux films courts alors que la seconde porte sur les films documentaires.
En plus de nombreux films qui seront projetés en Panorama, le Festival propose aussi des ateliers de formation en audiovisuel et une table ronde qui traite le thème du patrimoine cinématographique arabe.
Ces différentes manifestations verront la participation d’illustres noms issus du monde du cinéma, à l’instar du filmologue Ali Hassan et de l’Égypte Ali Baderkhan ou encore du réalisateur tunisien Anis Lessoued. De nombreux critiques cinématographiques et chercheurs dans le domaine du 7e art sont également attendus lors de cet événement qui célèbre tout simplement le court et le documentaire.
Doter la capitale économique de son propre festival de cinéma, à la hauteur des aspirations des Casablancais et ne ménager aucun effort pour le pérenniser, tels sont les objectifs qui ont conduit à la création de l’Association du Festival international du film court et du documentaire (FIFCD). Quatre ans après sa fondation, l’Association se félicite désormais du chemin parcouru et du succès que connaît son projet.
Outre le Festival du film court et du documentaire, l’Association a initié plusieurs activités culturelles, notamment des rencontres, journées d’études, séminaires, tables rondes et conférences. Elle s’est aussi distinguée dans la formation de jeunes dans le domaine théâtral, cinématographique et audiovisuel.
Restés inchangés, ses objectifs visent à promouvoir l’art cinématographique, encourager les jeunes artistes en herbe, faire vivre l’art du cinéma dans la ville blanche et dénicher des compétences dans ce domaine.

Alain B.
Lundi 26 Avril 2010

Lu 1181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs