Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

50 tonnes de pesticides périmés quittent Casablanca pour la France

Une entreprise de l’Hexagone les éliminera par incinération à haute température




50 tonnes de pesticides périmés quittent Casablanca pour la France
50 tonnes DDT quitteront aujourd’hui Casablanca pour la France afin d’y être incinérés par une entreprise spécialisée dans le traitement des déchets polluants.
Le DDT, ou dichlorodiphényltrichloroéthane, est  un pesticide faisant partie de la catégorie des polluants organiques persistants (POP) et communément présent dans de nombreux stocks de pesticides périmés. Acquis au Maroc dans les années 80 pour lutter contre le paludisme, ces produits chimiques toxiques et leurs emballages étaient désormais devenus obsolètes et dangereux pour l’environnement et la santé publique.
La FAO tenait à encourager financièrement et techniquement le ministère de la Santé pour éliminer le DDT au Maroc en s’appuyant sur son système de gestion de stocks de pesticides et en conformité avec les exigences des conventions internationales de Stockholm et de Bâle, deux accords relatifs à la gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques, déchets dangereux et autres déchets.  Par ailleurs, cette opération a également été menée en partenariat avec l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et le FEM (Fonds pour l’environnement mondial).
Dans un premier temps, la FAO a donc contribué à l’organisation des formations auprès du ministère de la Santé sur le reconditionnement des fûts, de leur stockage, centralisation et sécurisation.  Suite à cela, le ministère de la Santé a procédé à la décontamination de sept  dépôts à Kénitra, Fès, Moulay Yacoub, Settat et Khénifra avant de centraliser et de sécuriser l’ensemble des stocks dans un dépôt à Oued Zem.
Enfin, du 14 juin 2013 au 4 juillet 2013, et sous la supervision de la FAO et du ministère de la Santé, l’entreprise spécialisée a pu procéder à la sécurisation et au chargement des stocks dans des conteneurs.  L’étape finale aura lieu en France lors de l’élimination par incinération à haute température, seul moyen aujourd’hui d’éliminer ces produits chimiques toxiques. Cette action s’inscrit dans le cadre du Programme pour la prévention et la destruction des pesticides périmés. En menant cette action, elle vise globalement à éradiquer la faim, lutter contre l’insécurité alimentaire, réduire la pauvreté et protéger les ressources naturelles.

Libé
Mardi 9 Juillet 2013

Lu 410 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs