Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

46ème édition du Festival national des arts populaires : Marrakech se prépare à faire la fête




46ème édition du Festival national des arts populaires : Marrakech se prépare à faire la fête
Le coup d’envoi de la 46ème édition du Festival national des arts populaires sera donné mercredi 29 juin à Marrakech. Contribuer à la conservation du patrimoine national oral est l’objectif principal de cet événement culturel organisé par la Fondation des Festivals de Marrakech (FFM).
Soulignons qu’une nouvelle équipe composée de bénévoles et de professionnels a été mise en place afin d’assurer « dans l’excellence » cette édition. Sa mission : pérenniser ce rendez-vous tout en lui insufflant des doses de renouveau afin que cette édition soit « un grand moment de festivité et de joie pour les habitants de Marrakech et leurs visiteurs», affirme-t-on. Et qu’elle concilie comme il se doit l’héritage d’hier et l’approche de demain.
«Le nouveau bureau de la FFM a inscrit sa démarche de programmation culturelle et de contenu du FNAP 2011 dans une vision à court et moyen termes  afin de garantir un horizon en crescendo  pour les années à venir jusqu’à la symbolique 50ème édition», précise Karim El Achak, président de la Fondation des Festivals de Marrakech.
Ainsi,  cinq jours durant, Marrakech sera l’épicentre des arts populaires du Maroc grâce à la volonté de la nouvelle équipe mais aussi et surtout à un programme digne de sa riche et belle histoire qui promet de véritables moments de complicité avec un public qui lui est resté fidèle depuis plus d’une décennie.
Une programmation riche et diversifiée, «ancrée dans la tradition mais résolument tournée vers le renouveau et la créativité», précise-t-on. Avec un objectif avoué : renforcer la relation du public marrakchi et marocain avec cette manifestation unique en son genre.
Outre la grande parade très attendue lors de cette édition, le Festival propose cette année une autre grande nouveauté: la création d’un « Village », entièrement dédié à cette fête unique des arts populaires marocains autour duquel s’articuleront toutes les animations du festival. L’idée étant de « créer, en parallèle au mythique spectacle du Palais Badii, un Village FNAP au cœur  de la cité ocre. Ce village sera le témoin de la volonté d’améliorer la centralité et la visibilité du Festival, ainsi que la proximité du public avec les artistes. Les horaires d’ouverture du village permettront aux familles et aux enfants d’avoir dorénavant un espace de prédilection pour vivre  leur patrimoine artistique populaire », explique Karim El Achak.
En plus des ateliers pédagogiques destinés au jeune public «Atelier SOS Music», une exposition sur le thème "Le stuc ou l’art en plâtre" qui fera découvrir au visiteur les secrets de cette composition artistique et ancestrale ainsi qu’un atelier de calligraphie organisé sous la direction de la Fondation Dar Bellarj.
Les musiques traditionnelles du monde se donneront la réplique sur les scènes « Al Hamra »,  « Atlas » et « Toubkal ». Se retrouveront sur la première scène, les ensembles et artistes : Rayssa Tachenouit, Abderrahim Senhaji, Oulad El Bouazzaoui, Jil Jilala, Rosiloa (Fidji), Tambours du Burundi, Gitans du Rajasthan (Inde), Said Mousker, Daoudia, Hamid El Kassri et Stati.
Sur la seconde, le public appréciera Dekka de Marrakech, Ahwach Ouarzazate, Ahwach Tissent, Aissawa de Meknès, Ait Boughmaz, Gnaouas de Marrakech, Guedra de Goulmine, Ahidous Ait Hdidou, Abidat R’Ma, Ahidous Ain Orma, Ahidous Imil Chil et Ahwach Imin Tanout.
Enfin, les festivaliers seront invités sur la troisième scène pour applaudir Houara, Tkitkat Marrakech, Tazouit Kelaat M’Gouna, Taskiouine, Haiti de Taounat, Mengouchi, Rokba de Zagoura, Oulad Sidi Hmad Ou moussa, Aglagal Taliouine, Ahwach Demnat, Ahwach Ait Baamrane et Lakfifat.
Selon Brahim El Mazned, directeur artistique de cette édition, respect, tradition, modernité et partage domineront durant cet événement qui propose, aux Marrakchis et aux nombreux invités attendus à cette occasion, des troupes et groupes qui s’inscrivent dans ces valeurs. Et promet, cette année, de faire découvrir aussi aux festivaliers, de nouveaux espaces de la cité ocre aménagés pour l’occasion.
« Nous sommes déterminés à faire de ce rendez-vous une réelle fête de culture mettant en avant tous les héritages nationaux. Nous montrerons ensemble l’image d’une Marrakech qui sera toujours un espace de rayonnement, de tolérance, d’accueil et de fête», rassure la nouvelle équipe d’organisation. 

ALAIN BOUITHY
Jeudi 23 Juin 2011

Lu 612 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs