Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

36ème anniversaire de la Marche Verte : Les provinces sahariennes érigées en pôle de développement intégré




36ème anniversaire de la Marche Verte : Les provinces sahariennes érigées en pôle de développement intégré
Le peuple marocain célèbre, ce dimanche 6 novembre, le 36ème anniversaire de la Marche Verte, une glorieuse épopée qui a couronné le fervent patriotisme d'une nation qui, du sommet à la base, est fermement attachée à son intégrité territoriale.
La Marche Verte a été un événement historique unique en son genre et dans sa philosophie, un levier de libération et d'unité et une référence en matière de lutte pacifique des peuples pour le recouvrement de leurs droits spoliés. Cette œuvre originale a réussi grâce à l'ingéniosité de son initiateur, Feu S.M Hassan II, et au talent d'un peuple, qui a marqué ce rendez-vous historique du sceau de l’adhésion unanime à un processus libérateur scellé par une volonté inébranlable d'union  pour la défense des principes fondateurs de la Nation marocaine.
« Par Dieu qui la meut et qui l'arrête, Osman en avant», avait ordonné le Souverain défunt à partir du PC opérationnel d'Agadir. Il était 10h 32 minutes. Un cortège de 350 000 Marocains s'est alors ébranlé pour une marche qui durera plusieurs jours. «Cela correspond au nombre de naissances annuelles au Maroc, a-t-il expliqué. J'ai pensé qu'il m'était permis d'engager la moisson solennelle que Dieu nous donne pour ramener à la Patrie une terre que nous n'avons jamais oubliée».
Le Souverain défunt entendait libérer nos provinces sahariennes de la présence espagnole, comme l'avait promis S.M. Mohammed V au lendemain de l'Indépendance. Le 26 septembre 1975, il avait informé les gouverneurs de son projet lors d'une réunion à huis clos. Près de 700 fonctionnaires ont été ensuite mis dans le secret pour suivre une formation spéciale accélérée. Ils apprirent la raison de cet entraînement clandestin le 16 octobre à 18 h 30 lors du discours de S.M. Hassan II qui révéla au monde entier son plan pour le recouvrement de nos provinces sahariennes.
Quelques heures plus tôt, la Cour de justice de La Haye s'était prononcée sur les arguments présentés par le Maroc. Le tribunal international confirmait l'existence de liens unissant les tribus sahraouies au Royaume avant la conquête espagnole de 1884. Couvrant la voix des juges, des centaines de véhicules roulaient déjà pour acheminer vers les provinces du Sud les tonnes de matériel et de vivres nécessaires à l'opération. Trains, avions et navires participèrent au ballet logistique. Le 23 octobre, le premier convoi de marcheurs prit position à Tarfaya. Le 6 novembre au petit matin, la Marche Verte, était lancée : les 350 000 soldats de cette armée pacifique s'élancèrent dans le désert embarqués à bord de milliers de Corans et de camions pour une opération qui durera jusqu'au milieu du mois. Des portraits du Souverain et des milliers de corans sont brandis par la marée humaine qui croise en chemin les premières garnisons espagnoles évacuant la place.
En lançant la Marche Verte, Feu SM Hassan II avait certainement gravé à l'esprit le testament de son père, SM Mohammed V, dans lequel il déclarait:
"(...) Je te recommande ton pays bien aimé, ta patrie le Maroc (...). Sauvegarde son indépendance, défends son unité historique et territoriale. Ne tolère pas qu'il soit porté atteinte d'un pouce à sa liberté et à son intégrité. Prends garde d'accepter aucun marchandage quant à sa sécurité et celle de ses habitants. A l'heure du danger, et quand l'ennemi menacera ton pays, sois à la tête de ses défenseurs (...)".
Une recommandation à laquelle S.M. Mohammed VI est resté fidèle.
Ainsi, les provinces du Sud ont-elles connu, grâce à sa Haute sollicitude, une accélération du  rythme de leur processus de développement.
C'est ainsi que ce rythme est passé à une cadence supérieure avec de nouveaux programmes et projets de grande ampleur se déclinant par la rénovation et la requalification urbaine, la restructuration des habitations, l'amélioration et l'extension du réseau routier, la création de nouveaux services publics, l'implantation d'entreprises et l'accompagnement social des habitants.
Ces avancées qui s'inscrivent en droite ligne des Hautes orientations Royales visant l'édification d'un Maroc moderne, revêtent une signification plus marquée grâce aux acquis réalisés au profit des populations des provinces du Sud, acquis qui ne manqueront pas d'être renforcés en perspective de la mise en place d'une régionalisation avancée.

Libé
Samedi 5 Novembre 2011

Lu 1089 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs