Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

33 morts dans une attaque sur une école bombardée près de Rakka

Les nouveaux pourparlers intersyriens suscitent peu d’espoirs




Au moins 33 civils ont péri en Syrie dans un raid aérien mené par la coalition internationale antijihadistes sous commandement des Etats-Unis sur une école servant de centre pour les déplacés, a indiqué mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Selon l'OSDH, la frappe a eu lieu mardi matin au sud d'Al-Mansoura, une ville tenue par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans la province de Raqa, dans le nord du pays.
"Nous pouvons confirmer que 33 personnes ont été tuées. C'était des déplacés de Raqa, Alep et Homs", a déclaré le directeur de l'ONG, Rami Abdel Rahmane.
"Ils sont encore en train de retirer des corps des décombres. Seules deux personnes en ont été dégagées vivantes", a-t-il ajouté.
L'ONG, qui est basée au Royaume-Uni mais dotée d'un vaste réseau de militants et des sources médicales en Syrie, a indiqué pouvoir déterminer qui avait mené les raids par le type d'appareils, leur localisation et les munitions employées.
"Raqa is Being Slaughtered Silently", un groupe militant qui publie des informations depuis Raqa, a également fait état des raids.
"L'école qui a été visée abritait environ 50 familles de déplacés", a-t-il indiqué.
Raqa est le fief en Syrie des jihadistes de l'EI qui contrôle également une bonne partie de la province de même nom.
Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde soutenue par la coalition internationale, mènent actuellement une offensive pour reprendre Raqa.
La coalition internationale, qui mène aussi des frappes contre les jihadistes en Irak, a reconnu début mars avoir causé la mort d'au moins 220 civils depuis 2014 dans les deux pays. Certains observateurs ont évoqué un bilan plus lourd.
Par ailleurs, un cinquième round de négociations pour mettre fin à la guerre en Syrie s'ouvre aujourd’hui  à Genève sous l'égide de l'ONU mais suscite peu d'espoirs au vu de l'inflexibilité du régime et de l'opposition.
Bien que la précédente session de pourparlers en février ait accouché d'un agenda clair pour la première fois --lutte contre le terrorisme, gouvernance (terme flou pour évoquer une transition politique), Constitution, élections--, ce programme paraît démesurément ambitieux au vu du fossé entre les deux parties.
Quatre séries de pourparlers ont déjà été organisées à Genève sous l'égide de l'ONU depuis début 2016, mais sans parvenir à trouver une solution à ce conflit qui a fait en six ans plus de 320.000 morts et des millions de déplacés.
Les mêmes invités du round de février ont confirmé leur participation, selon l'émissaire spécial de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura qui pilotera ces pourparlers indirects.
"Ce seront des 'proxy talks', les pourparlers directs sont exclus", a affirmé à l'AFP une source occidentale proche des négociations.
M. de Mistura, qui veut que les quatre sujets de l'agenda soient discutés "en parallèle", se chargera de "filtrer les choses et d'arrondir les angles", précise la source.
Mais sa tâche sera rude car selon des analystes et des diplomates, l'opposition et surtout le régime ne semblent pas disposés à faire des concessions.
L'opposition ne cesse de réclamer le départ du président syrien Bachar al-Assad comme elle le fait depuis 2011, ce que le chef de l'Etat refuse. Damas de son côté veut que la "lutte contre le terrorisme" --terme par lequel le pouvoir désigne tous ses adversaires-- soit discutée en priorité.

Jeudi 23 Mars 2017

Lu 548 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs