Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

300.000 fans applaudissent l’idole des jeunes : Cheb Bilal enflamme le Festival Jawhara




300.000 fans applaudissent l’idole des jeunes : Cheb Bilal enflamme le Festival Jawhara
C’est un Cheb Bilal rayonnant et heureux de retrouver un public marocain qu’il affectionne (et qui le lui rend bien) qui a clôturé, samedi soir, la deuxième édition du Festival international Jawhara.
La star du rai a joué devant quelque 300.000 personnes en délire, mettant en alerte les agents de sécurité de la province, déployés en grand nombre tout au long des artères donnant accès au lieu du concert. 
Pas de quoi impressionner l’idole des jeunes, habituée de grandes foules, qui avait pressenti une telle affluence. «Je peux vous dire que mon public n°1 est au Maroc. Quand j’y joue, je n’ai vraiment pas besoin de prendre en considération la culture locale parce qu’elle est très proche de la nôtre. Je me sens vraiment chez moi », avait confié le chanteur algérien lors d’une rencontre avec la presse nationale tenue un peu plus tôt dans la matinée.
Quelques heures plus tard, c’est une véritable marée humaine qui a déferlé sur la scène Hippodrome Lalla Malika d’El Jadida pour applaudir un des artistes les plus populaires du Maghreb. Une foule immense qui avait manifesté un engouement débordant, au point de se bousculer pour assister au concert. Les fans arrivaient de partout, qui portant un tabouret, qui un banc ou autre objet sur lequel ils pouvaient soit se reposer soit se hisser pour apercevoir leur idole.
En dépit de leur professionnalisme, agents de sécurité, policiers, auxiliaires et ambulanciers sont restés sur le qui-vive durant le spectacle. La tension était palpable quand bien même tout était sous contrôle.
Sur scène, Cheb Bilal est aux anges tout comme le public qui scande son nom et reprend en chœur tous ses morceaux, y compris les plus récents. L’ambiance restera à la fête jusque tard dans la nuit. 
Auparavant,  Melhem Zein avait offert une belle prestation, interprétant avec brio des morceaux dans un style à faire chavirer les cœurs. Le jeune Libanais, habitué des émissions de téléréalité et concours de chant s’est tout simplement illustré avec professionnalisme.
Au même moment, deux autres artistes étaient attendus sur la scène Azemmour. Reda Taliani et Muslim ont de leur côté fait vibrer le public, offrant également au Festival Jawhara une clôture en apothéose.
Le Festival international Jawhara se déroule dans trois villes marocaines: El Jadida, Azemmour et Sidi Bouzid. Cette manifestation pluridisciplinaire a  attiré au total plus d’un million et demi de festivaliers. Un chiffre en légère progression par rapport à la précédente édition et qui en dit long sur la portée de ce grand Festival.
 

ALAIN BOUITHY
Mardi 10 Juillet 2012

Lu 935 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs