Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

2ème session ordinaire de la Chambre des pêches maritimes de l’Atlantique-centre : La qualité des prestations de services dans les ports préoccupe les professionnels




La Chambre des pêches maritimes de l’Atlantique-centre a tenu sa deuxième session ordinaire le 18 mars 2010 au Centre maritime des séminaires de l’Institut de technologie des pêches maritimes d’Agadir (ISTPM). Au cours de la session, la Chambre a examiné les  cinq points inscrits à son ordre du jour: approbation du P. V. de la 1ère session,  remplacement des embarcations de pêche artisanale perdues à l’issue des dernières intempéries, plan d’aménagement des pêcheries du poulpe, plan d’aménagement des pêcheries du petit  poisson pélagique, services offerts par l’Agence nationale des ports et l’ONP.
Dans son allocution d’ouverture, Abderrahmane Saroud, président de la Chambre, a abordé plusieurs sujets dont notamment les événements du jeudi 18 mars 2010 qui ont eu pour conséquence directe la destruction de 197 embarcations de pêche artisanale et  a informé à cette occasion l’assistance que des discussions sont en cours en vue de l’activation de la procédure de lancement des appels d’offres concernant ce grand chantier.
S’agissant des pêcheries du poulpe, le président a rappelé que suite aux travaux de sa dernière session, la Chambre a formulé plusieurs recommandations en vue de l’aménagement de ces pêcheries. Les professionnels ont notamment proposé à ce qu’ils puissent bénéficier d’une période de dix mois  de pêche du poulpe avec fixation  d’un quota individuel annuel et la reconsidération de la distance (en milles marins) en vigueur. Ces propositions sont de nature à donner une visibilité aux professionnels, à garantir des emplois stables pour les marins, à alléger la pression exercée sur les ports et améliorer les conditions de commercialisation et de valorisation du produit.
Et toujours en ce qui concerne l’aménagement des pêcheries, notamment le petit poisson pélagique, le président a précisé que des demandes d’appels d’offres relatives à l’augmentation de la capacité de production des unités industrielles, l’évolution des projets intégrés et  l’approvisionnement des unités de Dakhla et de Laâyoune ont déjà été lancées et que l’opportunité était donc offerte pour en discuter et sortir avec des recommandations et des propositions dans ce sens.
Abordant le point relatif aux services offerts par l’Agence nationale des Ports (ANP) et l’Office national des pêches (ONP) dans le cadre de la convention relative au Global Operator définissant les attributions de chaque établissement, le président de la Chambre a souligné que cette question était une fois encore à l’ordre du jour, car la Chambre, tient à écouter les explications des responsables de l’Agence et de l’Office pour pouvoir fournir des explications nécessaires  à ce sujet aux professionnels surtout que le niveau desdites prestations ne cesse de se dégrader dans certains ports alors leurs prix ont augmenté. Et en plus, les professionnels ont affaire à plusieurs intervenants et des procédures très bureaucratiques.  
Enfin, tout en réaffirmant l’entière disposition de la Chambre à œuvrer à la recherche de solutions définitives aux problèmes du port d’Agadir, le président a insisté sur la mise en œuvre rapide des recommandations de la précédente session et particulièrement en ce qui concerne la cale sèche et l’association de la Chambre à l’élaboration du plan d’aménagement du port qui serait de nature à mettre fin à tous les aspects négatifs et garantir un environnement propice et la préservation de la qualité des produits de la mer.
Lors de la discussion de l’ordre du jour de la session, les membres de la Chambre ont soulevé plusieurs remarques et émis de nouvelles recommandations allant dans le même sens, à savoir la garantie de meilleures conditions de travail pour les  professionnels des différents secteurs de la pêche et d’excellents services dans les ports, et en particulier au port d’Agadir où la situation est déplorable, de façon à offrir au consommateur le produit de qualité qu’il est en droit d’attendre.
Et si tous les points inscrits à l’ordre de cette session ont pu être examinés en détail, le cinquième et dernier point, qui revêt une grande importance aux yeux de tout le monde,  n’a pu l’être entièrement en raison de l’absence regrettable du directeur régional de l’Agence.

M’BARK CHBANI
Mardi 23 Mars 2010

Lu 552 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs