Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

2M a des raisons que la raison ne connaît point : Des cachets d’artistes qui donnent le mal de tête




2M a des raisons que la raison ne connaît point : Des cachets d’artistes qui donnent le mal de tête
Comment déshabiller Pierre pour habiller Paul. Un proverbe qui illustre parfaitement la gestion financière de la chaîne de Aïn Sebaâ qui préfère gâter les artistes participant à ses soirées, notamment à Studio 2M, et de retarder parfois le versement des salaires de son personnel. Elle prend même le risque de verser aux artistes étrangers invités à Studio 2M la moitié du cachet avant la prestation, sans oublier les billets First Class, l’hébergement 5* et même les voitures de luxe pour leurs déplacements en ville. Malgré le fait qu’elle soit en pleine crise, elle persiste à peaufiner son image de marque en forçant sur la générosité. Elle poursuit sa stratégie des cachets énormes alloués aux artistes, sans critères objectifs, favorisant ainsi, ce que certains observateurs appellent, le clientélisme. «C’est d’ailleurs la politique de la SNRT qui ne produit parfois que pour gâter des producteurs et réalisateurs fidèles», crie cet observateur averti.
Sortie de l’ombre depuis quelques jours, la grille officielle des cachets d’artistes ayant participé à «Studio 2M» en 2010 est choquante. Elle met fin à toutes les rumeurs concernant ce «tabou» que même les artistes refusent de dévoiler. «Y toucher c’est automatiquement perdre le droit d’accès aux studios de la chaîne. D’où la terreur des artistes qui ne dévoilent jamais leurs cachets», poursuit notre observateur. Contrairement à ce que déclare la chaîne de Ain Sebaâ, de grands artistes sont rémunérés moins que d’autres, sans le moindre critère. Quand on verse, à titre d’exemple, 25.000 DH à Samira Said, 5.000 euros à Cheb Khaled et 10.000 DH à Daoudi alors qu’on ne donne que 100.000 DH à Latifa Raafat ou 19.000 euros (avec frais de transport et de séjour) à Mohamed Lamine,  sinon 27.000 dollars (avec frais de transport et de séjour) à Fariss Karam, on est loin des standards. Pire, la grille montre plusieurs abus. Un membre du jury a été rémunéré doublement : 70.000 DH en tant que membre du jury et 20.000 DH pour une prestation artistique. Un cachet que d’autres artistes n’ont pas atteint, notamment les grands artistes moins «chanceux» dans les programmations de 2M dont la rémunération n’a pas dépassé les 15.000 DH. Pour s’en apercevoir, il suffit de rappeler les cachets de Stati Abdelaziz, El Ghaoui, Mahmoud El Idrissi, Hajib, etc. Et ce n’est pas tout. Le cachet des chorégraphes (20.000 DH) est trois fois plus élevé que ceux des danseurs et danseuses (6.000 DH pour toute l’équipe).
La stratégie de la fuite en avant adoptée par le management de 2M, en multipliant les émissions de soirée et la production ramadanesque, pour sortir de l’impasse financière depuis début 2010, semble ne pas tenir debout. Surtout que la situation de la chaîne n’est pas du plus beau rose. A preuve, la grogne du personnel et la dégradation flagrante de sa programmation. 2M qui est passée de «chaîne avant-gardiste» à «chaîne feuilleton» vit désormais un scénario financier peu commode. Etatisée pour ne pas mettre la clé sous le paillasson, elle continue de lutter toute seule sans la moindre subvention de la chaîne mère, la SNRT qui s’accapare selon les responsables de la chaîne, la part du lion des subventions étatiques. Mais cela ne justifie guère le gaspillage dans des productions qui n’attirent plus personne, même si la direction cherche par ce moyen à booster sa publicité. 

2M a des raisons que la raison ne connaît point : Des cachets d’artistes qui donnent le mal de tête

Rida ADDAM
Samedi 13 Août 2011

Lu 823 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs