Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

28ème édition du Marathon international de Marrakech, ce dimanche : Courir en respectant la nature




La ville de Marrakech s’apprête à vivre ce dimanche 29 janvier au rythme de  la 28e édition de son Marathon international (MIM) qui se déroule cette année encore sous le signe de la protection de l’environnement, tout en relevant le défi d’une journée sans voitures. Comme confirmé lors d’une conférence de presse, par Mohamed Knidiri, directeur du Marathon et président de l’Association Le Grand Atlas, l’objectif est d’être en harmonie avec l’esprit de la COP 22 que la ville ocre a abritée en novembre dernier.
Ayant atteint un degré de maturité très élevé, l’édition de cette année connaîtra la participation de quelque 8000 athlètes, en marathon et semi-marathon, menés par les meilleurs top runners, et ce en vue de réaliser des performances à la hauteur des attentes des organisateurs. Une nouvelle opportunité, toujours selon Mohamed Knidiri, pour les athlètes marocains prenant part à cette édition afin d’enregistrer de bons chronos et  de confirmer leurs talents au niveau international contrairement aux précédentes éditions marquées par une domination des athlètes kényans et éthiopiens.
La 28e édition, une occasion pour les athlètes qui préparent la nouvelle saison, sera marquée par la présence de marathoniens de renom tels que les Ethiopiens Adihana Gebretsadik et Gezahan Girma Bayene (2h 07 min chacun), le Kényan Nicolas Kemboi (2h 08 min), ou encore le Marocain Rachid Kisri (2h 06 min).
Concernant le marathon dames, Asnakech Menjistu du Kenya (2h 25 min), Lishan Dula Gemgchu du Bahreïn (2h 26 min) et la Marocaine Sanae Achahbar (2h 35 min) constituent la tête de liste.
Pour le semi-marathon, les Marocains Mustapha El Aziz (1h 00 min), Mohamed Ziani (1h 01 min) et Nasir Youssef (1h 01 min) font partie des favoris, alors que pour la course féminine, on note la présence de Hajiba Lhasnaoui (1h 10 min), Soud Kanbouchia (1h 10 min) et Kalthoum Bouasria (1h 12 min).
Organisée sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI, en collaboration avec la Ligue d'athlétisme de Marrakech- Safi et le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports, la FRMA, la wilaya, le conseil préfectoral et les conseils municipaux de la ville de Marrakech, l’édition 2017 débutera demain Samedi par la traditionnelle course des enfants, une occasion pour tous ces athlètes en herbe de rencontrer leurs idoles et de partager les mêmes émotions que les grands champions en la matière.
Pour ce qui est du circuit, rapide, roulant et propice pour les performances, il a été conçu en vue de joindre l’utile à l’agréable, parcourant la Palmeraie, l’Oliveraie de la Ménara, les jardins de l’Agdal et les grands axes de la ville ocre.

Le challenge de Mohamed Birza

Courir sans voir, tel est le challenge dans lequel s’est lancé l’athlète marocain non voyant Mohamed Birza depuis déjà plus de vingt ans, transcendant ainsi son handicap.
Après avoir remporté plusieurs courses en Hollande et au Plat pays, ce Belgo-Marocain qui vit dans la région du Limbourg au nord de la Belgique, veut participer pour la première fois à une course au Maroc, mais pas n’importe laquelle.
“Je rêve depuis des années de voyager au Maroc, mon pays d’origine, pour courir le marathon de Marrakech», confie-t-il à la MAP.
Agé de 50 ans, l’athlète marocain affirme vouloir, par le biais du sport, montrer que malgré le handicap, l’on est «capable de relever les défis».
Soutenu par l’Association des Médecins flamands d’origine marocaine pour la solidarité (VAMOS), Mohamed Birza s’entraîne depuis plusieurs mois en duo avec l’athlète belge Roel Truyers pour réussir cet exploit.

 

Khalil Benmouya
Vendredi 27 Janvier 2017

Lu 944 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs