Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

26 soldats tués ou blessés dans des attaques dans le Sinaï




Vingt-six soldats égyptiens ont été tués ou blessés vendredi dans une vague d'attaques, dont des attentats à la voiture piégée, contre plusieurs barrages dans le nord du Sinaï, a indiqué l'armée dans un communiqué.
Elle a affirmé avoir tué 40 des assaillants lors des affrontements avec des combattants extrémistes dans la région où sévit la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI).
Des ambulances ont été dépêchées sur les lieux des attaques au sud de la localité de Rafah, proche de la frontière avec la Bande de Gaza, ont précisé des responsables de la sécurité.
Depuis que l'armée a destitué en 2013 le président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, des groupes extrémistes ont multiplié les attentats visant les militaires et les policiers, tuant des centaines d'entre eux principalement dans la péninsule du Sinaï.
Des touristes et la communauté chrétienne copte ont également été la cible d'attaques meurtrières revendiquées par l'EI dans le Sinaï et ailleurs en Egypte.
Par ailleurs, deux officiers à la retraite et un soldat égyptiens ont été tués par balle à un péage d'autoroute au sud du Caire, a annoncé mercredi l'armée.
"Un élément terroriste a ouvert le feu à un péage d'autoroute", à une cinquantaine de km au sud du Caire, selon le communiqué de l'armée. "Deux officiers à la retraite et un soldat ont été tués".
En Egypte, les militaires sont parfois chargés de la construction d'autoroutes mais aussi de la gestion des péages.
Les autorités égyptiennes luttent principalement contre la branche de l'EI mais ces derniers mois, un autre groupuscule, Hasam, a revendiqué des assassinats et attentats au Caire et dans le delta du Nil, notamment contre la police.
Le 18 juin, un policier a été tué et quatre ont été blessés dans l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule sur une autoroute de la banlieue sud du Caire, une attaque également revendiquée par Hasam.
La plupart des attentats de grande ampleur en Egypte sont revendiqués par la branche locale du groupe Etat islamique (EI), principalement implanté dans le nord de la péninsule du Sinaï où ses combattants ont tué des centaines de membres des forces de sécurité depuis le renversement du président islamiste Mohamed Morsi il y a quatre ans.

Samedi 8 Juillet 2017

Lu 694 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs