Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

23 personnes périssent dans l’incendie d'un hôpital en Russie




Vingt-trois patients d'un hôpital neuro-psychiatrique, pour la plupart des personnes âgées, ont péri au cours de la nuit de samedi à dimanche dans un incendie qui a ravagé le bâtiment en bois de l'établissement situé dans le sud-ouest de la Russie.
"Les corps de 23 personnes ont été retrouvés lors de l'inspection du site" et 23 ont été hospitalisées, a annoncé le comité d'enquête dans un communiqué publié dimanche.
Le feu qui a éclaté peu avant 21H00 GMT samedi a détruit en quatre heures le bâtiment en bois de cet hôpital dans le village d'Alferovka, dans la région de Voronej, selon le ministère des Situations d'urgence. 
Soixante-dix patients et quatre infirmiers se trouvaient dans le bâtiment quand le sinistre s'est déclaré. La plupart des victimes étaient des sexagénaires et des septuagénaires, selon une liste rendue publique par le ministère, mais certains des morts sont âgés d'une quarantaine et d'une cinquantaine d'années.
Plus de 440 pompiers et secouristes et quelque 80 véhicules ont été dépêchés sur les lieux de l'incendie maîtrisé vers 00H05 GMT.
Plusieurs patients avaient pris des sédatifs et des somnifères avant de se coucher et ne se rendaient pas compte du danger, a rapporté la chaîne de télévision russe NTV qui a diffusé des images de l'hôpital envahi par le feu et une fumée épaisse.
"Ils ne se sont simplement pas réveillés", a rapporté le correspondant de la chaîne.
"Les gens avaient peur et se cachaient sous leurs lits quand ils ont vu les secouristes", a raconté un témoin à la chaîne de télévision Zvezda. "C'était horrible, la fumée, l'odeur de brûlé et le fait de savoir que ceux qui sont restés à l'intérieur sont déjà morts".
Les origines de l'incendie ne sont pas connues. Le comité d'investigation, qui soumet ses conclusions directement au président Vladimir Poutine, a annoncé avoir ouvert une enquête pour négligence.
Selon des médias russes, le feu aurait été provoqué par un court-circuit dû aux installations électriques vétustes.
Tous les ans, de nombreuses personnes périssent dans des incendies en Russie, qui souffre d'infrastructures en piteux état datant de l'ère soviétique et de mesures de sécurité laxistes. Les institutions médicales sont particulièrement vulnérables. 
En avril 2014, huit personnes ont trouvé la mort dans un incendie qui a ravagé un centre de désintoxication pour drogués dans l'Altai, en Sibérie.
En septembre 2013, 37 patients avaient péri dans l'incendie d'un hôpital psychiatrique dans le nord-ouest de la Russie.
En avril de la même année, 38 personnes - en majorité des handicapés mentaux - avaient péri dans l'incendie d'un hôpital de la région de Moscou.

Libé
Lundi 14 Décembre 2015

Lu 106 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs